J’observais ma cadette alors lycéenne , il y a deux ans ! Elle utilisait beaucoup le Net et avait fait son site en ouvrant un blog. Un jour, nous roulions en voiture et je lui avais demandé comment elle faisait. J’avais tenté de faire un site une année plus tôt mais très vite, je m’étais découragé. Mes engagements ne me laissaient pas le temps nécessaire. « Papa, tu devrais faire un blog, c’est super facile ! » Nous ne savions rien de son blog , les ados en font un journal qu’ils cachent pour ne le partager qu’entre eux ! « Tu prends canalblog parce que c’est gratuit et que tu peux à peu prêt tout faire… »

veaux_repos

Quelques semaines auparavant, j’avais laissé des responsabilités professionnelles qui me tenaient tout particulièrement à cœur ! Je vivais des moments très très douloureux , les pires peut être de ma vie. J’avais « abandonné » sans pouvoir m’expliquer et sans être compris… Mais je suis bâti ainsi ; j’ai des hiérarchies dans ma tête et accéder à un pouvoir non négligeable au détriment d’autres choses était inconcevable ! En quelques jours, j’avais balayé 15 ans d’investissements personnels…. J’y laissais également une bonne partie de mes amitiés !

neige__tang

Je ne pouvais me résoudre à ne plus parler, réfléchir , penser à mon métier. Je me disais que je devais laisser quelque part une trace de tout ce que j’avais appris en 15 ans. Je n’aimais pas écrire ! Je me souviens d’avoir eu de bonnes notes en dissertations dans le secondaire. Ensuite, j’avais perdu le plaisir d’écrire. Je ne rédigeais pas d’édito même si on me le demandait, encore moins mes discours. J’écrivais des mots sur une feuille et je me construisais une trame que je savais par cœur… Mes gribouillis n’étaient que des repères pour ne pas me perdre !

temps_de_neige

Ainsi, seul sur ma ferme, je me lançais !

Je m’étais fixé deux règles :

  • Rester anonyme pour pouvoir dire et écrire ce que je pensais . Je voulais trahir mes émotions, pouvoir disserter en toute liberté sur ma vie et ma profession…. J’avais trop souffert des mots mesurés, des calculs, des effets de manche pour rester dans la ligne de la maison même si on avait envie de la déplacer cette fichue ligne.

  • Rester fidèle aux valeurs de mon métier tout en le montrant sous un autre jour. J’en avais marre du paysan éternel râleur, jamais content… Alors que ce métier exige en permanence  d’être innovant, de changer de méthode, d’investir… Ce métier si décrié par beaucoup aura besoin de bras plus vite que certains ne l’imaginent… Je voulais donner une autre image. Nos femmes sont de plus en plus souvent  cadres dans d’autres professions, nous avons une vie familiale, culturelle, sociétale largement méconnue… Nous sommes comme tout le monde, nous bougeons, nous réfléchissons, nous sortons….

pr_mices_printemps

La première survie de ce blog a tenu à sa fréquentation dès le départ de RDT et de Today… Puis de Drine et d’autres qui sont venus au hasard des surfs… Il faut beaucoup de temps pour percer lorsque l’on n’utilise pas un carnet d’adresses ! La liberté est à ce prix… Tout doucement, j’ai cherché ma voie ou plutôt mon style, mêlant profession, famille, culture… J’ai trouvé ici ; le plaisir d’écrire. Ce blog m’a servi de thérapie pour passer des moments … J’oserai presque le comparer au divan d’un psy ! Tout doucement, j’ai apprivoisé mon envie de dire, de parler… J’ai du blesser quelques fois avec certains posts, mais cela n’a jamais été volontaire. Par exemple, lorsque je critique l’administration, je refuse de personnaliser sauf au plus haut niveau ! J’ai travaillé pendant 15 ans avec des fonctionnaires et j’ai gardé avec ceux-ci des rapports plus que conviviaux. Non, je veux dans ce cas dénoncer le système qui casse les initiatives et les compétences humaines pour uniformiser de façon assez stupide les situations ! Pendant 2 ans, je me suis souvent censuré tout seul parce que mon public n’était plus le public que j ‘avais connu, à savoir ; le monde agricole !

_t_

Au début , je parlais beaucoup de la ferme de façon trop positive, façon rêve de retour à la terre. Mme Coop qui a été la première personne qui me connaisse en réel à me trouver en virtuel, m’a simplement dit un jour :" On imagine le paysan tranquille devant son micro, passant plus de temps à faire plein de choses autres que l’exercice de son métier… Au contraire de ce que vous apparaissez dans la réalité… » C’était la première fois que le temporel me renvoyait une image du virtuel … C’est à partir de ce moment que j’ai osé parler de la totalité du métier, à commencer par la mort des animaux qui est le sujet que l’on évacue souvent même entre nous, éleveurs. J’ai des voisins qui ne perdent jamais une bête : on n’avoue pas ses échecs !

veaux

Vous m’avez entraîné sur une vague qui sans que je m’en rende compte m’a porté vers des rivages que je n’imaginais pas ! Vous m’avez appris à écrire, à narrer, à expliquer… Et plus j’avance plus j’ai de sujets à aborder, de choses à vous raconter… Je me suis mis à la photo, au caméscope, au montage vidéo pour vous montrer , vous faire partager ces moments de bonheur que l’on ressent devant la vie … Vie de cette nature sans cesse renouvelée ! Vie de ce petit bout de territoire sur lequel mon influence est réelle, mais bien plus limitée qu’on ne l’imagine… Vous m’avez appris à l’aimer à nouveau pour ce qu’il est, de difficultés souvent, de récompenses de temps en temps… Aucun paysan n’est sorti indemne des procès d’intention qui nous ont été fait cette dernière décennie ! Je vous expliquerai les dégâts quasi irrémédiables laissés par la crise de l’ESB, puis par les termes de mal bouffe… Les dénonciations systématiques, dès qu’il y avait un problème quelque part, des paysans, les ont atteints dans leur âme. Ici, je pensais que ces débats caricaturaux feraient l’objet de commentaires virulents… Il n’en a rien été ! Et parfois , je me dis que je dois vous paraître trop parfait… Pourtant, je suis comme les autres ! Et souvent , je me dis que mes histoires sur lesquelles je ne triche jamais, sont le reflet de notre société : L’image que l’on a des autres n’est pas réalité, elle est celle que nous inculque les médias…

g_nisses

Divan disais je ? Mais attendez, en vous lisant, j’en ai beaucoup plus appris sur les femmes et les hommes !!! Parce qu’ici, on est incognito, on se livre beaucoup plus facilement ! A part dans les romans, jamais je n’avais entendu parler de certaines humeurs féminines par exemple ! Et sans que vous le sachiez, vous m’avez aider à comprendre ma moitié beaucoup mieux que n’importe quel psy ! D ‘ailleurs , cette « promiscuité » l’a parfois un peu agacé pour ne pas dire plus… Je ne crois pas avoir livré de secret de famille, je ne suis pas homme à me livrer facilement ! Mais devant reconstruire ma vie autrement, sans que vous puissiez le soupçonner, vous m’avez influencé !

amour_et_paix

Et est arrivée la question de franchir une nouvelle étape , qui mêle virtuel et réel ! Je ne sais pas si il faut ou pas ? Je reste prudent sur la réponse…J’ai failli tout arrêter il y a un peu plus d’un mois. En quelques jours, j’ai croisé une dizaine de  personnes qui m’ont salué par un «  Bonjour Mr paysanheureux ». Et à chaque fois, en écrivant, je ne peux m’empêcher de penser à elles … Pour certaines, j’avoue que je ne voudrais pas les décevoir ! J’ai donc peur de me tromper. Sauf que PH pendant 15 ans leur a toujours donné l’image d’un esprit indépendant et assez libre, dans les limites décrites tout à l’heure. Oui, mais là, je suis sorti du moule, je livre des avis sur des sorties, des films, des voyages qui ne sont en grande partie possible que grâce à Mme PH !!!! Je ne voudrais pas donner une impression de vie facile, ni susciter de jalousies… J’ai beaucoup hésité, Mme PH m’a encouragé malgré les réserves exprimées auparavant, et je me suis dis que j’allais continuer un temps, parce que personne n’est obligé de me lire et que si cela ne plaît pas, il y a beaucoup d’autres blogs….

Istanbul

Cela a sans doute influé inconsciemment  le blog. De plus en plus d’agriculteurs se manifestent maintenant… Je me dis que si je desservais trop l’image de la  profession, ce ne serait pas le cas… Mais mon nouveau problème est la gestion du temps. Je ne parviens plus à répondre à tout ! Je n’ai plus le temps de lire les autres blogs… Déjà, j’ai l’impression de voir se distendre les liens avec certains d’entre vous … Je comprends qu’il soit décourageant de ne plus avoir un mot après un com, comme de ne plus avoir de com chez vous… Le temps ? Il me faudrait le prendre sur des travaux ou sur la famille… Or, pour cette dernière, j’ai appris ici, que ma place est d’être au cinéma ou à un spectacle avec Mme PH le soir, plutôt que devant le micro ! Où d’être disponible pour tous les tracas ménagers ( Je suis toujours un as des lessives ou du pain ! Mais la cuisine est plus difficile...). Et il est plus que normal que je prenne plus que ma part aux énormes soucis que nous rencontrons !

soir_e_cool

Alors !

Je fais ce que je peux ! J’ai besoin de ce moment d’écriture. Avant hier, Mme PH me demandait si je ne devrais pas mettre bout à bout mes posts pour en faire un livre. « Mais tu n’y pense pas ! Je ne suis pas assez bon, il faudrait tout réécrire ! » Je n’ai pas l’impression de trame logique, mais d’une succession de clichés , reflet de ma vie réelle,  certes. Mais reflet beaucoup trop limité de mes pensées. Parce que mon problème est là, je voudrais écrire encore et encore, j’y trouve un plaisir immense… Mais je tape avec 2 doigts sur mon clavier et j’ai expliqué à Mme PH que ma tête fonctionne 100 fois plus vite que ces fichus doigts, ce qui fait qu’entre les idées que je veux mettre dans un paragraphe et ce que j’écris il y a parfois des chutes surprenantes !

automne_et_vaches

Pourtant, vous m’avez fait progresser : Les posts que j’ai le plus aimé écrire sont les 4 anniblogs de l’année dernière , ( 1 , 2, 3 , 4 ) même si il aurait fallu 1 heure de plus à chaque fois pour les retravailler … Comme il aurait fallu les écrire tous à la fois et non sur quatre jours… Mais cette erreur m’a servi de leçon, et c’est fort de cette expérience que j’ai écris l’hommage en juillet , texte auquel je ne changerais pas une virgule aujourd’hui… Pour la première fois, j’avais un écrit abouti ! Mais au prix de 3 heures pour une double feuille …

ciel_en_feu

Alors pour le livre , vous pouvez dormir tranquille, la séance de dédicace n’est pas pour ces prochaines années  ….

coucher_de_soleil_sur_oc_an

2 ans , c’est déjà long, comme cette longue confession ! Il m’arrive souvent d’écrire dans ma tête sur mon tracteur et cela donne :


Le coup de fil

Je tourne dans mon champ... Bande de 3 mètres par bande de 3 mètres à 6 kilomètres par heure... Je reçois un coup de fil... Pardon à tous ceux que je n'ai pas cité !