A tous ceux qui ont notre sort entre leurs mains à Paris, qui prennent des positions ou des décisions sans en connaître les conséquences sur le terrain...

A tous ceux qui croient que l'on peut profiter d'une situation dominante pour...

A tous ceux qui relayent les décisions afin qu'ils sachent l'impact réel sur ceux à qui ils s'adressent....

A tous ceux enfin qui croient que les paysans touchent en subventions des sommes dont ils ne sont pas loin de penser qu'elles dépassent les vraies dépenses ...

Lisez ceci, ce sont mes chiffres :

Voici une rapide estimation des coûts sanitaires de protection contre la FCO sur ma ferme ( 70 vêlages) jusqu’à fin juillet 2008 :

La désinsectisation me coûte 1003.98 € HT totalement à ma charge !

Les analyses virologiques et sérologiques m’ont coûté 387.70 € HT avancés en trésorerie sur lesquels je devrais récupérer 366.54 €  du département et la région ( remboursement en septembre si tout va bien)  le coût sera de 21.16 € HT

Les vaccinations ont déjà ou vont coûter ( si elles sont toutes pratiquées par les vétérinaires) 818.80 € HT  sans les vaccins . L’Europe prend 234 €  ( déduit de la facture) en charge. Le coût pour la ferme sera donc de 577.80 € HT

Le coût total de ce seul volet est de 2210.48 € HT dont 1976.48 € sont avancés en trésorerie + la TVA; 387.39 € ( récupérable en juin 2009 ) soit une sortie d’argent de 2363.87 € … Une fois tout récupéré, j’aurai payé 1609.94 € en sus de la normale pour juste essayer de protéger le troupeau … Pour comparer, la prophylaxie normale me coûte 401.93 €

Tout le monde n’est pas perdant ! J’ajoute 3 remarques :

o les frais de vaccination du troupeau ramenés au vêlage sont de 11.71 €HT soit pour le département avec 220 000 vaches, un budget >2 500 000 € sans le vaccin

o J’estime pour le pratiquer pour la pesée, à 60 heures, le temps nécessaire pour rentrer et prendre les troupeaux… Mais MOI, mon travail ne compte pas ! Surtout si je dois me plier à un horaire de passage…Un détail , par expérience, les vaches en chaleur le jour de la pesée reviennent systématiquement en chaleur 3 semaines plus tard : le stress est in quantifiable !

o Je parviens à prélever 1200 € par mois, du moins en période normale… Car ils sont remis en cause par cette crise qui a d'autres conséquences financières bien plus lourdes et sans compensations !

Quand on aime, pourquoi compter ?