Mon post de ce matin a disparu...

Quand je vous disais que la vaccination viendrait en concurrence des récoltes... Les bulletins annoncent les orages pour mercredi. Depuis 3 jours, je récolte 5 à 7 HA par jour... Sachant qu'il faut 2 jours entre fauche et presse, j'aurais pu finir mardi soir ou mercredi en fin de matinée...

Mais demain, pas de foins, il faut rentrer tous les troupeaux ...Je stresse comme un fou car depuis le beau temps, les vaches ne viennent plus le matin à la barrière... J'ai peur de devoir courir, peur de faire mal aux animaux, peur de retrouver tout ce monde enfermé toute la journée dans des bâtiments surchauffés !J'appréhende ces 15 heures de course, même si j'ai un peu d'aide... Et je sais pour me connaître que dès la dernière vache relâchée, je remonterai sur mon tracteur jusqu'à la nuit...

Demain soir, il restera 5.5 HA à couper... Les orages sont annoncés pour l'après midi de mercredi, fauche ou fauche pas ? Peut être 2.5 HA... Il en resterait alors 3 , c'est à dire rien du tout ! Mais suffisamment pour ne pas partir en week-end la semaine prochaine pour accompagner Mme PH pour des soldes... Pourtant, si il n'y avait pas cette fichue vaccination... Et si il fait beau à partir de vendredi, il faut bien que je finisse d'autant que l'orge d'hiver pousse et que la moisson va suivre... En attendant, avec un PH fils super efficace 3 à 5 heures par jour, et un PH déchaîné, les foins auraient pu être fait en une semaine... Mais quelle semaine 15 heures de travail par jour au moins !

Aujourd'hui, dans la chaleur et la poussière, j'enviais les gens autour d'une piscine ..

derri_re_maison

Ce sera peut être bientôt mon tour ?

Pour finir, je dois rendre hommage à la SNCF ou plutôt au chauffeur du TGV de ma cadette ce soir ! Le train est arrivé avec 10 minutes d'avance en gare ! Oui, 10 minutes! un record... On était comme d'habitude, on a couru... La chef de gare a eu un mal fou pour qu'il ne reparte pas avant l'heure, il a juste brûlé une minute... Sacrés cheminots, les finales donnent des ailes ... Sourire . Il n'empêche, ils peuvent le faire !