Samedi, dernier jour de l'été indien, je dirai même dernier jour avant l'hiver !

                                                
Les mêmes endroits encore éclatants de couleurs samedi sont bien fades depuis 3 jours ! La pluie est la bienvenue, enfin à condition qu'il n'en tombe pas trop tout de suite. Elle recouvre d'une énorme tristesse dame nature. Je me suis fait la remarque cet après-midi en mettant en tas les dernières travées de stabulation qui n'étaient pas curées. Eh oui, c'est la conséquence de mes 2 opérations. Pas question en septembre de risquer des souillures sur les cicatrices. Alors, j'ai reporté les 2 journées de travail nécessaire à maintenant. Mais il y a presque urgence, car on sent bien que la bascule climatique est en train de s'opérer et que les animaux seront bientôt rentrés, du moins pour certains. Je disais donc que je m'étais fait la réflexion, cet après-midi que les photos de samedi étaient déjà dépassées. La pluie a produit son effet quasi immédiatement, permettant aux jeunes plants de grandir à une vitesse impressionnante. Il le faut avant l'hiver !

                         bl__grand_pr_

Tous mes doutes sur mes choix de semer plus tard que d'habitude sont maintenant loin. Bien sûr, il reste mille et un accidents climatiques possibles ! Mais la première étape, celle de la levée, est réussie ! Les 10 jours de retard n'en sont pas puisqu'ils étaient dans la tête des hommes, pas dans le calendrier biologique des plantes... On ne peut être sûr de rien, mais je préfère que les cultures n'aillent pas trop vite avant l'hiver pour ne pas avoir de problèmes à la fin de celui-ci. Le plus gros problème des semis tardifs ici est d'avoir des levées régulières. Pas de problèmes cette année ! Peut être que tout le temps passé à remettre en état le combiné était une bonne chose même s'il a causé des retards. J'ai semé un demi-hectare un soir en condition de terre collante, c'est le seul où il manque quelques rangs !

                orge_d_hiver

Pourquoi est-ce que je m'attarde sur ce point ? Pas par vantardise. Mais pour une fois encore faire remarquer la place, la responsabilité et le savoir-faire indispensables de l'homme dans un processus de décision ! Imaginez une agriculture gérée par de grandes sociétés ! L'ordre tomberait de semer... En fin de semaine, il faudrait rendre compte des hectares terminés... Ici, il fallait temporiser et attendre. Des copains à 100 km ont tout fait une quinzaine plus tôt, car ils avaient eu des orages. Une activité comme la nôtre exige de laisser la décision finale au plus près du terrain, sinon ...

                                                                   triticale_verni_re

Sinon, on se retrouve dans le système soviétique qui a conduit au désastre en ordonnant de semer sur des sols enneigés par exemple ! Ou plus près de nous, au système de prise de décision tellement complexe pour déneiger les nationales que celles d'ici, pour la première fois, ont été complètement bloquées il y a deux ans ! Rien en remplacera jamais l'homme de terrain, encore faut-il lui faire confiance. Or, plus on lui met de normes à respecter moins on le rend responsable ! A méditer avec la limite en contrepartie de ne pas admettre n'importe quoi ! La norme est donc nécessaire, mais avec modération et discernement. C'est mon avis.

                               triticale_verni_re_2