La réglementation impose de poser les boucles de reconnaissance des veaux dans les 48 h suivant le vêlage et de déclarer celui-ci au fichier départemental sous 8 jours. Passés ces délais, nous encourons de lourdes pénalités, déduites de nos subventions ! La séance de bouclage est toujours délicate... Les veaux se débattent, les vaches les défendent... Nous ne sommes plus assez nombreux pour le faire à plusieurs. Je le fais donc toujours seul avec comme seule précaution mon téléphone dans la poche pour le cas où...C'est un des moments les plus dangereux du métier d'éleveur.

                        

boucles

D'aucun argumenteront qu'il suffirait de rentrer le couple dans la stabulation ou dans un parc. Plus facile à dire qu'à faire ! D'abord, il faut avoir un parc à portée de veau. Avant 48 h, un veau n'est pas capable de parcourir des km... Ensuite, les vaches maternelles n'acceptent pas de se laisser prendre au cornadis tant que le veau est petit. Pire, il m'est arrivé de devoir ouvrir en catastrophe un cornadis pour libérer les mères complètement folles en entendant leur veau crier au moment où je les prenais. Elles risquaient de se pendre. De même, en cas de cris, le troupeau entier peut prendre la défense du nouveau-né. Il n'y a donc aucune solution miracle pour remplir les conditions sauf à changer la réglementation. Vous imaginez bien que ceux qui ont écrit la chose à Paris sont dans un autre monde, incapables de connaître la problématique. Quand il y a accident, c'est forcément une imprudence de l'éleveur...

         

m_re_et_veau_2

Le plus simple, le plus rapide reste donc de poser les deux marques le plus tôt possible, pour subir le moins possible la défense du veau. En même temps, c'est un moyen d'affirmer notre domination sur les animaux ( de façon positive, à la façon d'un maître sur son chien). J'espère que cela vous permettra de comprendre nos difficultés. Si le veau se défend, si les vaches menacent trop, il peut arriver que les boucles tombent de la pince. Si on marque plusieurs veaux en même temps, en remettant la deuxième boucle tout en tenant le veau sous la pression de la mère, il se peut qu'on inverse deux numéros ou qu'on mette la boucle à l'envers. On est alors passible de la pénalité. Ce qui est quand même un mépris pour la prise de risque et notre travail ...

                                                   

pas_de_veau

J'ajoute, j'aurai peut être l'occasion de filmer d'autres scènes, que certains nous reprochent l'écornage au motif que cela fait mal aux vaches. Je peux vous assurer pour m'être fait charger plusieurs fois qu'il n'est déjà pas très plaisant d'être entre une tête de vache qui pousse ne donnant des coups et une barrière ! Avec des vaches écornées, on risque des bleus ou au pire une fracture. Par contre, un coup de corne de vache peut être mortel, car quand elle remonte la tête, la corne déchire. Imaginez une vache comme celle-ci, une des meilleures car justement maternelle, avec des cornes! Elle n'hésiterait pas ! Je note que depuis que l'on écorne massivement, il y a une chute du nombre d'accidents chez les éleveurs. Alors dans ce débat mal posé, j'ai envie de crier "pouce". Le bien-être animal, je suis totalement pour, mais pas en mettant en jeu la vie des éleveurs ou celle des autres vaches. Car entre elles; pas de cadeau... J'ajoute que mon véto me fournit un calmant qui fait qu'elles ne souffrent presque plus au moment de l'opération !

                                 

m_re_et_veau

Bon après ces précautions oratoires, place au spectacle :



Ne sachant pas à l'avance où l'action se déroulerait, j'ai du rester en grand angle pour filmer. La compression pour le net a altéré la qualité, dommage...