Depuis l'ESB en 1996, la profession est sujette à polémiques... En tant que paysans, nous ne comprenons pas les procès qui nous sont faits de façon quasi permanente. Les subventions sont décriées alors que le système nous a été imposé depuis 1992. La façon d'exploiter de chacun est suspecte, voir ouvertement critiquée, le plus souvent par des gens extérieurs à la profession qui ne se rendent pas compte des conséquences de leurs prises de position, ni des problèmes réels de l'exercice du métier. Bref, on ne nous fait plus confiance ! Le lien ancestral qui unissait paysan et le reste de la population semble rompu...

Sur ce blog, je tente très modestement de faire partager mon quotidien, mes coups de gueule, mes joies, mes déceptions... La plupart des paysans ne sont pas les êtres insensibles que beaucoup imaginent. Ils exercent leur métier avec une passion si vive qu'elle leur permet de résister aux difficultés permanentes que dame nature impose. Cette réactivité est méconnue, elle est le moteur de notre vie professionnelle. Souvent, derrière l'aspect bourru, endurci par les épreuves, se cachent des cœurs tendres qui savent admirer, en silence et en solitaire, la terre et les animaux qui les font vivre. Cette symbiose existe réellement... Comme dans toute population, il y a des extrémistes, mais ils restent des exceptions. Simplement, la défiance et l'incompréhension ont provoqué un repli sur soi de beaucoup, qui incapables d'exprimer leur ressenti et se sentant rejetés, se recroquevillent dans le silence, prenant de la distance avec cette société qui semble vouloir les marginaliser et les transformer en boucs émissaires !

Les émissions qui donnent un temps de parole assez long aux paysans, sans artifices, ni parti pris ou préjugés sont très rares... Une série de trois épisodes sort sur FR3 limousin et Charente Poitou, samedi à 15 h 25 ... D'autres régions la diffuseront comme FR3 Provence... J'espère qu'elle sera reprise sur FR3 national, peut-être en mars, tard dans la nuit. Je ne l'ai pas encore vu, mais je ne doute pas du résultat de ce travail de titans...

Car lorsqu'on regarde en arrière et que l'on pose les valises, quel chemin parcouru en 60 ans ! Ce chemin incroyable devait être fixé sur la pellicule pour que ne restent pas à nos enfants, dans les vidéothèques, que les reportages télévisuels négatifs des périodes de crise. Je ne vous en dis pas plus, je ne peux que vous encourager à regarder pour ceux qui ont la chance d'être dans les bonnes régions. Je mets le lien vers les bandes-annonce... Je vous conseille tout particulièrement la première vignette de l'épisode 3... D'abord parce que malgré la crise identitaire et économique, les paysans sourient, ce qui n'est jamais filmé de nos jours. Et pour une autre raison plus personnelle à découvrir...

                            _t__2009_1116