Trois réunions trois soirs de suite puis deux jours sans Internet, autant dire que ce lieu est un peu délaissé...

Mais ce n'est pas faute d'y penser. Juste avant de partir, dans cinq minutes, je voudrais vous faire partager mon admiration pour les talents que ce billet met en évidence. Jouer ainsi avec les mots, avec autant de facilité apparente me laisse sans voix... Un petit passage chez Olivier vous démontrera que les surdoués des mots peuvent passer aussi facilement de vache à herbe que de herbe à vache ! C'est là qu'il faut lire :


    vaches_et_herbe