Je trouve cette initiative très intéressante ! Nos métiers font partie du patrimoine car, pour beaucoup, ils font appel à l'expérience. Ils sont ancrés dans la passé même s'ils doivent en permanence s'ouvrir au futur. Où passent les limites, les renoncements utiles et les abandons stupides ? Vaste question ! Au regard d'une productivité maximale de la terre, mon exploitation passe pour condamnée. Au regard d'un vrai développement durable, non pas basé sur un retour au passé mais au contraire sur un avenir intégrant de vraies exigences environnementales et sociétales, elle peut présenter un intérêt certain et mériter d' être source d'investissement , humain d'abord...

Quand au rôle des éleveurs dans le façonnage du paysage, il n'est plus que déterminant, il est quasi unique ! On peut même juger l'exploitation à la gestion  de son espace ! Rien de comparable avec une zone commerciale, industrielle et même résidentielle dans la plupart des cas...Nombre de lotissements ne sont quand même pas terribles voir même monotones. Espaces logiquement fermés pour se protéger légitiment des voisins !

Donc, j'ai trouvé sur le blog de fusette, auquel un coup d'œil sur d'autres sujets n'est pas dénué d'intérêt, l'annonce de journées du patrimoine dans des élevages ! Très belle idée, qui quand on est pas trop loin, peut être une possibilité de découvrir en chair et en os,  les réalités du monde paysan d'aujourd'hui !