Pas de voitures, ni de camions , pas même un scooter dans Venise proprement dite ! C'est tout simplement particulier, unique... On déambule dans les rues à pied, les ponts ont souvent des marches d'escaliers donc il n'y a même pas de bicyclettes... Tout le transport qui ne peut se faire à pied, se fait donc par bateau... Et il y en a des multitudes...

D'abord, il y a ceux qui desservent les îles voisines qui elles, ont quelques routes !

      

transport_voiture

Sur le grand canal, c'est effervescence :

                        

le_grand_canal

On est presque sur la mer en arrivant en face de San Marco :

    

trafic

D'ailleurs, les ferrys croisent  entre Saint Marc et Saint Georges, juste en face... C'est assez impressionnant de voir ces énormes engins raser ainsi la ville ! Le plus bizarre est qu'il y a toujours un remorqueur derrière, qui se fait tirer par le bateau, ( Je ne me trompe pas). Sans doute pour intervenir en cas de problème d'échouage dans un chenal étroit !

                           

DHL_et_ferry

ferry

Pour revenir aux transports des passagers, trois solutions !

D'abord, la traditionnelle, la plus connue mais qui ne peut être utilisé que pour une ballade de touristes ! A 100 € le tour, on ne le prend pas comme cela... Nous n'en avons pas fait cette fois, car mis à part pour le folklore et la photo, c'est comme un tour en barque ! Donc voici la gondole :

gondole_gd_canal

               

gondole

                            

gondoles

Si vous êtes pressés, il y a le taxi ! Le routard parle de trajet à 60 € minimum, donc inutile de vous dire que nous n'avons pas essayé.
          taxis

Reste donc le bus local, le vaporetto, au prix de 33 € pour 3 jours pour un usage illimité... Il y a du monde et pas toujours de places assises libres aux heures de pointe. Par contre, il y a un truc génial ! Quand on est fatigué de marcher, on le prend en choisissant soit la ligne 2 soit la 41... Ce sont des lignes circulaires, qui font le tour d'une partie des îles. En faisant attention à l'heure, nous avons pu avoir des places assises dehors, soit à l'arrière soit devant suivant les modèles de bateaux. En route pour une heure de ballade sur l'eau pour découvrir cette ville si différente suivant l'endroit où l'on se trouve ! Que quoi se reposer au soleil et reprendre ensuite les visites à pied...

             

vaporeto

Voilà donc un super plan pas cher pour visiter autrement...

Venise comptait 150 000  habitants au début du XXè siècle. Le réceptionniste de l'hôtel m'a parlé de 58 000 habitants aujourd'hui. Il m'a dit que pour une famille, la vie n'est pas simple. Tout est cher car il y a plusieurs ruptures de charges pour amener la marchandise... Il faut des chariots pour les gravats qui sont ensuite vidés sur des bateau comme celui-ci :

bateau_mat_riaux_constructi

A l'inverse, les matériaux de construction arrivent à quai :

       

livraison_palette

Tout comme les fruits et légumes, sur le bateau vert :

             

livraison_march_

Les coûts de transport sont énormes, un paradoxe pour une ville qui fut un port incontournable au XV è siècle. Les courses quotidiennes pour une famille sont un problème. Il faut tout porter à la main du bateau jusqu'à la maison puis monter les étages la plupart du temps sans ascenseur...Décourageant pour une famille. Vivant quasi exclusivement du tourisme, la ville n'a pas de supermarchés. Pour les achats importants, il faut aller à terre, ce qui prend beaucoup de temps. Autre effet pervers du tourisme, la plupart des bâtisses sont soit rénovées par des étrangers qui ne viennent là que quelques jours, soit transformées en hôtel ou chambre d'hôtes... Résultat se loger est très très cher. La plupart des gens qui travaillent retournent sur terre une fois leur journée terminée. La ville se dépeuple. Passé 20 h, mis à part sur quelques points hyper touristiques, c'est le grand vide. Cette photo a été prise en pose vers 22 heures 30 ! Quand vous verrez le monde la journée, vous comprendrez le contraste :

               

22_heures

Inutile de se promener la nuit en vaporetto sur le grand canal, tout est éteint, il n'y a personne dans les palais ! Certains redoutent que la ville devienne un Venise Land, comme les "mickey lands", bien loin de la capitale mondiale du commerce qu'elle fut aux temps de sa splendeur !

Il restera au moins une chose : les glaces.

               

bateau_frigo