La semaine du désespoir, tel pourrait être le titre de ce billet que j'ai hésité à écrire. Ce blog se veut dynamique. J'aimerai casser l'image d'éternel râleur ou insatisfait de la profession. Mais la réalité...

Depuis 3 ans, nous nous enfonçons dans une crise de l'élevage qui ne cesse pas ! La FCO, la crise économique, les contraintes environnementales continuent de mettre à mal les résultats économiques. Je vais essayer d'être simple et clair pour vous faire toucher du doigt cela ! Et en la matière, tout n'est pas la faute de Bruxelles. Les allemands s'en sortent mieux que nous...

J'ai  produit environ 30 000 kg d'animaux en poids vif suite aux vêlages 2009 ! Les deux tiers sont vendus en maigre en Italie principalement ! Début 2010, les mâles se vendaient à 450 kg aux alentours de 2.3 à 2.4 E le kilo. Les femelles à moins de 2 euros pour un poids de 340 à 350 kg ! Le dernier tiers est vendu en animaux finis ! Le prix carcasse est d'environ 3 € le kilo soit une fois converti en poids vif, sachant que ce sont des femelles avec un rendement proche de 55 % en moyenne, environ 1.65 € le kilo vif ! Je calcule selon la méthode italienne : poids vif total - 5% pour le poids de la panse ! Sinon, vous minorez le tout de 5% !

Cela, c'est le prix de vente auquel il faut ajouter les subventions : ( voir là ) Chez moi, cela doit faire 1.40 € du kilo puisque j'avais eu des pertes de veaux et j'ai donc produit un peu moins de kilos ! J'aurai du être entre 33 et 34 000 kg ! Vous avez donc une approche du produit total de l'exploitation, grosso modo, 2 € par les ventes et 1.4 pour les subventions !

En face, vous mettez les charges ! ( 2009, derniers chiffres connus !)
==> 0.80 € d'achats d'intrants, engrais ou aliments, sachant que je suis très très autonome !
==> 0.65 € d'accès à la terre: le fermage, incompressible !
==> 0.76 € pour tous les services: assurances, vétos, réparations entretien, compta ...
==> 0.62 € comme rémunération du travail avec les charges sociales . Ces dernières ne sont pas calculées sur les prélèvements mais représentent 43 à 44 % du revenu  agricole ! Si je prélève 1200 € par mois pour la famille, cela fait une rémunération horaire de mon temps de travail d'environ 6 € de l'heure !
==> 0.60 € pour les amortissements du matériel et surtout des bâtiments ! J'ai des bâtiments anciens et j'achète des tracteurs d'occasion ! Si je devais tout reprendre pour cause de mises aux normes, ce montant serait majoré de 20 à 30 cts au minimum ! Le reste du matériel est globalement ancien et j'emploie du matériel en CUMA ! Là encore, les mise aux normes me posent problème ! Rien que le remplacement des vieux tracteurs par un de 5000 h majorera ce chiffre de 0.13 €. en 2010...
==> 0.20 € d'impôts, de taxes et d'intérêts d'emprunt  sachant que là encore je suis au plancher !

Le total des charges fait donc 3.63 € sur la base 2009. En 2010, je pense avoir tassé les achats engrais, les services et j' ai  prélevé 1200 euros deux mois seulement et 700 pendant 10 mois ! Avec un amortissement de matériel en plus, cela restera très juste voir négatif !

Imaginons que nous ayons 60 cts d'euro sur les ventes d'animaux finis en plus, cela ferait 33 cts en poids vif et ferait passer ce tiers des ventes à quasi 2 euros ! D'où une moyenne vente qui passerait à 2.15 ou 2.2 € et qui avec les subventions tendrait à approcher les produits des 3.63 € de charges ! Sachant que, par ailleurs, les marchés italiens sont tous à la baisse...

Ce petit calcul montre que la revendication des éleveurs n'était pas une exigence bien grande ! Je dirai même que c'était un minimum syndical ! Alors, quand Mr Bigard a annoncé que les cours actuels des animaux finis étaient très bien et qu'il ne fallait pas y toucher, cela a été vécu comme une provocation énorme par les éleveurs ! Peut on durablement travailler à perte ? Le blocage des abattoirs visait à obtenir un changement de politique d'achat du transformateur principal de viande bovine puisque selon les sources, il représente de 45 à près de 60 % du marché français !

Lundi matin, j'ai mal encaissé une intervention du ministre de l'agriculture qui vantait l'extraordinaire efficacité du plan de sauvetage dit "Sarkozy" de l'élevage ! Faisant partie de ceux qui n'ont rien touché hormis peut être ( je n'ai pas ma compta) 200 € de remboursement de TIPP et la vaccination FCO des animaux, j'ai vu là une intervention visant deux objectifs : Un , se dédouaner des suites du mouvement de blocage en disant que l'état avait fait son boulot. Ce qui est faux , même Mr Glavany avait fait beaucoup beaucoup mieux en son temps ! Deux, monter une nouvelle fois le reste de la population contre ces agriculteurs qui se plaignent la bouche pleine en mettant des sommes en avant, sans expliquer qu'elles sont dérisoires par rapport aux problèmes !  Je n'ai rien dit et j'ai bossé !

Idem mardi et mercredi matin ! L'après midi, au cours d'une réunion, je me demandais avec d'autres éleveurs si on pouvait vraiment contraindre quelqu'un à acheter des animaux plus chers sans pression des politiques à travers une réglementation ou autre ? En bref, peut on agir sans régulation de l'état ? En commerce, cela s'appelle entente illégale !  Dans un élan positif, je dis quand même qu'à 30 cts de hausse, on pourrait être content !

Mercredi soir, nous sortons encore avec Mme PH et je lis en vitesse un bout de dépêche qui annonce un accord pour 0.05 € de hausse ! Devant partir, je me dis qu'il s'agit d'une erreur de frappe et que nos représentants ont obtenu 50 cts ! Jeudi matin, je ne peux surfer puisque j'ai 3 h de pansage et que je dois être à 11 h pour la cérémonie du monument aux morts ! Je tombe de très haut au cours du vin d'honneur qui suit lorsque mes collègues, furieux, me demandent, si avec 5 cts obtenus, il n'aurait pas mieux valu se faire virer par les CRS ? Au moins pour ne pas passer pour des imbéciles aux yeux de l'opinion. Comme je n'ai plus de responsabilités, je ne suis pas au courant et je suis comme eux : Abasourdit !!!!

Cette fois, la coupe est pleine ! Le pire est que plusieurs non agriculteurs viennent m'interroger ! Car cela n'a pas de sens et les gens se demandent si les 60  cts étaient une revendication folle ou si les dirigeants syndicaux ont complétement disjonctés en signant l'accord avec tambours et trompettes à 5 cts ? Devinez ???? 

Vendredi, le ministre a beau jeu de se féliciter de l'accord ! Il n'aura aucune responsabilité dans l'affaire puisqu'il a nommé un médiateur. Pire, il pourra refuser toute demande de plan complémentaire... Les responsables parlent de grande victoire puisque Mr Bigard est venu à la table de réunion. Je ne vois toujours pas pourquoi il paierait 60 cts plus cher une marchandise qui n'est pas en manque en ce moment. Il faut un mois entre le moment où on annonce des animaux finis et le moment où ils partent... C'est dire qu'il n'y a pas pénurie et qu'il peut donc faire ce qu'il veut, puisqu'on est bien content qu'il achète pour se débarrasser des animaux qui une fois terminés coûtent très chers en alimentation sans produire de kilos en plus ! On évoque encore le recours à la machine à classer alors que celui-ci avait été acté il y a un mois et qu'il y avait une contre-partie mise en place depuis un an avec les 100 € retenus pour les cuirs sales ! Avancée ????

Je ne vous dis pas la colère dans les campagnes ! Cet hiver sera terrible puisqu'aucune mesure n'est prise ! La désillusion est énorme ! La seule toute petite lueur d'espoir qui me reste est dans le fait que le prix mondial de la viande se rapproche du prix européen ! Ainsi, si cela se précise, les grandes surfaces ne pourront plus faire le chantage avec un approvisionnement moins cher ! C'est notre seule chance car notre filière est totalement inorganisée; preuve en a été avec ce conflit !

En attendant, je compte les nouvelles charges imposées ! La vaccination FCO par exemple, va me coûter très cher et bien d'autres choses comme la cuve à fuel, le fuel vert... Je sens que je vais revenir sur ces sujets, quand la colère se sera un peu calmée !

       

chemin_de_terre___goudron