Le capitaine doit habiter dans le coin, enfin je suppose ! A moins que ce ne soit une nouvelle façon de faire du tourisme, auquel cas, il serait plus judicieux de s'approcher de Cannes, un peu plus loin sur la côte... Toujours est il que ce petit cargo, sans doute plus caboteur que navire de haute mer, a jeté l'ancre depuis vendredi soir à quelques centaines de mètres du port de plaisance dans lequel il ne trouverait pas la place de s'amarrer !

Je ne lui ai donc prêté qu'un regard amusé jusqu'à ce matin. D'autres garent bien leur camion sur les places des villages, le temps d'un repos mérité. Pourquoi pas son bateau ?

En observant les couleurs magnifiques de la mer ce matin, passant par les toutes tonalités de bleu possibles, suite au mistral qui s'est levé, et qui le bougre, souffle fichtrement fort, en rafales, j'ai découvert une girouette sur la mer... Hier, le vent était orienté à l'Est et le bateau nous présentait son arrière, donc sa poupe en langage marin ! Aucun intérêt pour une photo ! Ce matin, il avait changé de sens et le temps d'un café, il semblait se déplacer, me présentant un instant sa proue.

Quelques photos, prises en 5 à 10 minutes, m'ont permis de comprendre pourquoi la voile est aussi difficile.( Souvenirs de l'été dernier, des conflits sur le catamaran avec Mme PH ). Un vent de nord comme le mistral souffle en rafales plus ou moins violentes, obligeant, même quand il est moins violent, à régler en permanence les voiles. De plus, il ne souffle pas non plus régulièrement en terme de direction. Le bateau suit donc, avec un décalage du à son poids, une rotation de 120 ° au moins par rapport à son point d'ancrage ! Il oscille ainsi, ayant une position toujours différente, à chaque regard ! C'est assez impressionnant de voir la force des éléments sur une masse qui n'est pas anodine :

B1

   B3     B5___B7

 

B8___B9

B11  B13__B15

   B16

Donc, en l'absence de drapeau il faut regarder les bateaux au mouillage, à condition de penser que plus ils sont gros, plus la force d'inertie en cas de vent un peu changeant modifie l'axe... Voilà qui change des grues, qui en ville, lorsqu'elles sont inactives sont d'excellentes girouettes...