Je crois que je vais être content de changer d'année ! Pas facile de faire pire que celle-ci... Je n'ai plus envie d'écrire en ce moment car je ne veux pas donner dans le pessimisme. Trop de choses se cumulent même si la hiérarchie des événements doit me pousser à relativiser. Ce qui est pénible, c'est l'enchaînement, autour deux événements majeurs et douloureux, mon accident et le décès de mon père, de petites contrariétés permanentes.

Dans ces cas là, je m'accroche en me fixant des objectifs de travail pour chaque journée ! Dérisoires parfois, ils me stimulent et me donnent au moins le sentiment de ne pas me laisser aller et de réussir quelque chose ! Par exemple, les racines avaient endommagées un acqueduc ! C'est incroyable : elles ont pénétré par les fentes des raccords et elles ont bouché des tuyaux de 400 !!!

                          milieu

J'ai donc tout repris en utilisant des buses de 2.40 m et non des tuyaux de 1 mètres. J'ai bétonné les raccords pour empêcher les racines de pénétrer ! Puis, j'ai ramené du cran pour qu'elles ne puissent pas diffuser le long des tuyaux !

                                tas

Ainsi, j'ai pu niveler et élargir le passage ! L' urgence était que c'est par là que je dois sortir les vaches qui seront les premières à vêler ! C'est ce qui m'a motivé ! Ainsi que la construction d'un parc pour récupérer les génisses qui sont au pré du Verne à 1 km de la ferme... Il faudra que je reprenne l'habitude de prendre mon APN pour vous montrer !

Toujours est il que ces petits aménagements prennent du temps qui sera vite regagné par la facilité de travail que cela va procurer...

                                            acqueduc