Je passe vite sur l'énorme déception hier matin en retrouvant un des deux veaux qui auraient du partir pour la Turquie, pendu dans un cornadis. Celui-ci n'était pas fermé. Simplement, pour une raison inexplicable, l'animal de plus de 650 kg s'est littéralement pendu, étouffé. Je m'en suis vu pour le sortir... C'est donc une perte sèche de 1400 €. Je ne reviens pas sur cette loi sur les génocides, elle me coûte très chère !!!!

Mardi, je donnais le veau qui a fait un séjour en clinique pour mort ! Il ne bougeait plus. Mercredi matin, surprise, il avait tourné sa tête sur le côté. Durant la nuit, il s'était littéralement vidé. Je le fais boire et téléphone au cabinet véto : " Il faudrait nous le ramener ! " Je refuse et demande s'ils ont un liquide "énergétique" sans lait. Je sens une réticence mais j'insiste. Je ne sais pas combien coûte l'hospitalisation mais je ne peux soigner sans compter. Déjà, l'autre fois, par précaution, on trouvait le veau "bien faible". Je comprends bien que l'on ne soit pas à la cour des miracles mais est il besoin de se couvrir comme cela ? Je répond donc que je descends chercher un produit énergisant et que soit cela passe soit c'est que le veau est irrécupérable. Il faut que nous , éleveurs, fassions la part des choses. De toute façon, le veau est dans un tel état que je ne me fais aucune illusion. Je reviens donc avec deux ampoules plastiques de glutellac... Je fais boire l'animal 5 ou 6 fois dans la journée à intervalle régulier, y compris le soir à 23 h. Il reste dans un état stationnaire. Jeudi matin, il est toujours pareil. Que lui faire prendre ? Je n'ai plus d'ampoules. Donc au lever du jour, c'est de l'eau avec des morceaux de sucre. Idem à 9 heures... Je me dis que cela ne peut être suffisant. Il est toujours couché sans bouger. Il lève juste un peu la tête...

Je me souviens alors d'une discussion avec mon beau père qui est pédiatre. A l'époque, il y avait des diarrhées très sévères dans le troupeau ! Il m'avait raconté que les pédiatres américains donnaient à boire du coca cola aux enfants pour lutter contre la déshydratation. Il avait ajouté que la boisson contient les acides aminés indispensables et de la caféine pour stimuler le coeur... J'avais essayé une fois sans succès car nous n'avions pas les sondes actuelles pour faire boire et je n'avais pas pu passer des doses énormes. Du coup, il avait fallu faire réhydrater par le vétérinaire en intraveineuse et celui-ci avait fait une drôle de tête en voyant la couleur des excréments. Je me souviens d'avoir bafouillé comme j'avais pu devant ses questions très pressantes ! Bref...

Je me souviens également que lors des voyages lointains dans les pays où l'eau n'est pas sûre, nous employons un truc avec Mme PH , à savoir boire beaucoup de coca ou de bière. Avec d' autres précautions bien sûr, nous n'avons jamais eu de tourista quand d'autres courraient d'une toilette à autre. Les levures, les acides aminés... Je précise que ce sont les seuls moments où nous buvons du coca.

Je suis dubitatif devant mon veau ! Perdu pour perdu...  Le shooter à la bière m'ennuie un peu ! Reste le coca. Je descend au village et j'achète des grandes bouteilles. Pas du light, pas du décaféiné, non , le plus toxique. Et je commence de lui faire prendre à petites doses régulières! Je ne le fais pas chauffer mais je le laisse au soleil pour qu'il soit tiède !

           coca-cola

Vous pouvez me traitrer de tous les noms, de toutes les lâchetés possibles, mais la boisson fait des miracles. Le lendemain matin, après les trois litres de la veille, le veau a changé de place, signe qu'il s'est levé ! Inutile de vous dire que j' insiste. Je ramène la vache dans la case, je l'avais retiré mardi. Elle reconnait son veau qui se lève un moment plus tard et va téter. Pour qu'il ne prenne pas trop de lait, j'insiste sur le coca ! Et depuis, je lui en fais boire trois fois par jour... A chaque fois, aujourd'hui, il s'est levé dès que je l'ai fait boire et il est allé téter... Bon, je vais pas crier victoire mais.

Je ne vous cache pas mon étonnement. Pour que cela marche, il faut lui donner 3 ou 4 litres par jour. Reste le problème de la température. Je vois mal les bulles monter à 30 ° C. Mais je réessayerai l'hiver prochain. Peut être est ce le hasard ? Nous verrons bien ! Toujours est il que si cela se confirme, cela va fausser les statistiques des consommations... On va croire qu'on veut devenir obèse ici ! sourire

            printemps-en-devenir

Quand à la vache, elle ne se lève pas encore vraiment mais elle voyage beaucoup dans l'enclos. J'ai eu longuement le véto ostéopathe au téléphone. Il faut plusieurs semaines pour que des liaisons nerveuses endommagées se réparent. On verra en fin de semaine prochaine si on tente de la relever avec des sangles. Je continue de lui apporter à manger et surtout 50 l d'eau par jour ! C'est ce qu'elle boit avec cette chaleur ! Moi qui ait mal au dos, trainer des sceaux sur 80 m...

             merisier