Jeudi dernier, 15 h... Un énorme orage monte de Luzy. J'essaye de le prendre en photo, les couleurs sont très loin de refléter la réalité.

             l'orage-arrive

Je me connecte, par curiosité, avec mon smartphone, sur la prévision de pluie à une heure de météofrance. Le cercle jaune indique qu'il n'y aura pas de pluie. 10 minutes plus tard, un déluge s'abat sur le tracteur alors que je rentre le plus vite possible me mettre à l'abri... Visiblement, l'orage est énorme et violent, il glisse lentement sur le Mesvrin. Mais les ingénieurs de la météo doivent être à la sieste. J'ai juste le temps d'entendre rouler au loin, signe de grêle. Nous, nous sommes en bordure, le vent est violent, la pluie tout autant mais pas de grêle...

                                     grêle-de-loin

Une heure plus tard, je retourne travailler. Les foins sont couchés, mais il n'y a pas d'autres dégâts. Vers 17 h 30, SMS de Mme PH : "Je suis à la gare, mais le train est très en retard..." Je lui retourne des mots d'encouragements non sans lui faire remarquer que les infos sur la ligne TER seront moins fiables que celles des TGV. Commence alors l'odyssée de Mme PH. Elle doit se rendre à Tours pour passer un diplôme universitaire. Les autres années, c'est à Paris, c'est donc simple. Mais là, le "prof" veut marquer son territoire. Mme PH a donc étudié tarifs et horaires et part le jeudi soir en TER pour coucher tranquillement sur place et être fin prête l'après midi de vendredi pour son examen, avant de rentrer par le même chemin. Qui dit TER, dit retour au passé ! Elle part donc de Montchanin gare, une gare d'un autre âge, avec 30 minutes de retard, pour un trajet de 4 heures ! Arrivée à Etang sur Arroux, arrêt buffet ! Il y a des arbres sur la voie après Cercy, donc la ligne est bloquée. Bien sûr, les pauvres cheminots ne savent rien, ni du temps nécessaire pour dégager la voie, ni des alternatives possibles... Il faut dire, pour avoir vu travailler un jour, ceux qui sont chargés d'intervenir sur les voies que... Mme PH est découragée. Elle a déjà calculé qu'elle risque, au mieux, d'arriver à 3 heures du matin. Dépitée, elle m'appelle plusieurs fois. La première, je lui suggère d'y aller en voiture, Tours n'est qu'à 3 h 30 maximum. Mais elle n'a pas envie. Elle obtient, et là chapeau au chef de gare d'Etang, un billet TGV pour le lendemain 6 H 46 de Montchanin TGV.

          orage-sur-Cuzy

Problème : Sa voiture est à Montchanin et non à Etang et il n'y a pas de train de l'autre sens puisqu'ils sont également bloqués de l'autre côté des arbres. J'avoue dans mon fort intérieur que je ne comprends pas qu'on embarque des passagers alors que la ligne est bloquée. 30 km pour qu'ils soient encore plus dans la panade. Je joue donc les Saint Bernard. Je dois aller à une réunion à Autun. J'averti de mon retard et je rejoins Mme PH à Etang pour l'emmener ensuite à Montchanin et retourner à Autun avec une heure de retard. Sur le trajet, je remarque les dégâts de la grêle à saint-saint et Marmagne. Il reste encore des tas de grêlons sur le bord de la route. Mme PH rentre à la maison car elle doit se lever à 5 h le lendemain pour prendre son TGV. Elle arrivera à l' heure à Tours pour passer son épreuve. Pour le retour, elle préférera passer par Paris, non sans noter au passage que le trajet passe de 45 € en TER à 125 € en TGV le vendredi soir. Histoire de faire remarquer qu'on est pris en otage en terme de tarif sur le ligne Paris Lyon, " ça doit gagner un max ! " Mais il n'est plus question de lui parler de TER, vaccinée.

                                     orage-sur-Etang

Reste qu'elle en est pour ses frais de la chambre d'hôtel qu'elle avait retenue et payée. L'hôtelier lui a proposé une nuit quand elle veut à condition que ce soit en période creuse. Nous partirons donc ensemble un samedi d'été à Tours pour passer une nuit dans un hôtel en face de la gare. C'est ce qui explique la période creuse. Mais cela sera sympa. Inutile de vous dire que nous irons en voiture ! Moi, le train, pas pour moi sauf pour aller à Paris !!!!

J'ajoute que le lendemain les journaux Internet du coin ont annoncé que rien n'avait été simple sur la ligne TGV. 7500  personnes en retard dont 2 TGV pleins avec 3 h 30... Un arbre menaçait de tomber sur les caténaires. Sur une photo, on voit une demie douzaine de "responsables" l'air interrogatif sur la décision à prendre. J'aurai envie de leur suggérer de s'équiper chacun d'une tronçonneuse et d'agir le plus vite possible. On pourrait imaginer moins de monde pour donner un avis et plus de monde au travail... Un paysan agirait sans attendre !