Je passe rapidement ce soir. D'abord parce que je suis un peu cassé par un après midi à mettre de l'ordre autour de la maison. Pelouse, désherbage des fleurs et des allées, m'ont occupé ! J'aurai du rentrer des bottes mais je ne voulais pas trop laisser aller ...

Côté boulot, j'ai du mal à récupérer physiquement de l'énorme rythme de la semaine dernière. Il reste un tiers de la moisson à faire et à rentrer et empiler 600 à 700 bottes de foin et de paille. Cela me prendra plus d'une semaine. Mais la priorité reste la moisson. La dernière pluie remonte à samedi vers minuit. Il est probable qu' il soit possible de couper à partir de demain après midi. Je doute de pouvoir commencer avant 15 ou 16 heures. 32 mm de pluie en 24 h ont forcément mis de l'humidité dans les grains. Il faudra bien les 3 jours réglementaires pour repartir... Et déjà, les prévsions annoncent averses ou orages pour mercredi soir... La fenêtre sera courte, trop pour finir...

Mais ce soir, je voudrais souligner l'énorme avantage d'Internet. Je cherche depuis des mois des informations sur le marché de la viande au niveau mondial. J'avais trouvé quelque chose du côté argentin mais je n'ai pas assez d' éléments pour comparer les catégories d'animaux et donc pouvoir comparer les cours des animaux argentins avec les nôtres. Disons simplement que cela me donnait un ordre de grandeur. Mais hier, j'ai trouvé un endroit sur la toile qui donne les cotations hebdomadaires des animaux nord américains. Mieux, j'ai pris contact avec la personne gérant le site et elle m'a donné les moyen de convertir les unités de poids qui sont différentes. Reste à bien comparer les catégories d'animaux et...

Je n'en dis pas plus ce soir ! Je crois que je vais sortir de ma réserve ici , dans les prochaines semaines pour parler un peu plus de ce qui se passe dans la filière bovine. J'ai la chance d'avoir beaucoup de contacts et d'en connaître le fonctionnement, ce qui n'est pas une mince affaire. Je vous expliquerai pourquoi ! Mais je voudrais surtout partager et confronter avec les éleveurs qui viennent ici l'analyse de l'évolution de mon métier. La crise actuelle bouleverse au niveau mondial beaucoup d'ordres établis. Sans s'en rendre compte, l'agriculture européenne prend un virage essentiel ! Après la PAC des années 60 qui visait à assurer l'autonomie alimentaire, après celle de 1992 qui a donné des subventions au lieu de gérer es marchés, voici une nouvelle donne qui aura des conséquences à prendre en compte pour la prochaine PAC et surtout des répercutions sur les filières et les rapports de force en leur sein.

Les tous premiers chiffres trouvés sur le site cité plus haut me conforte dans cette analyse. Reste à confirmer puis à structurer une réflexion ! Car ça va surprendre... Je comprends mieux pourquoi il est si difficile de trouver les chiffres...