J'ai trouvé très interessant cet article du monde ! Bien sûr, il s'agit là d'un point de vue, que certains critiqueront, forcément puisque rien n'est certain en terme d'avenir. Simplement, le paragraphe sur l'évolution de l'agriculture sonne juste :"En France, en 1812, les deux tiers de la population travaillaient dans l'agriculture. Ils étaient encore 33% en 1939. Jamais on n'aurait cru alors que l'agriculture puisse un jour fonctionner, comme aujourd'hui, avec 3 à 4% de la population sans que cela ne mette le plein emploi en danger." Qui aurait cru en 1812 que seulement 3 % de la population active puisse un jour produire plus de nourriture que le pays peuplé maintenant de 60 millions de citoyens puisse en consommer ? De quoi faire réfléchir au progrès, aux transferts d'activités, aux nouveaux métiers, à la mutation des consommations qui fait chuter l'importance de la part revenant aux agriculteurs dans la consommation d'un ménage à moins de 8% selon les derniers chiffres! Dès lors, comment ne pas imaginer que nous ne pouvons rien prévoir du futur, juste penser qu'il sera très différent du présent et que "tout n'est pas foutu"...

Mais dans  cet article, un graphique m'interpelle, "Angus Maddison : évolution des parts des puissances..." On nous parle toujours d'économie à court terme. C'est la première fois que je trouve un graphique qui explicite le poids économique des grands pays les uns par rapport aux autres sur 2 ou 3 siècles... Cela permet de relativiser beaucoup de choses. Il est intéressant de noter l'apparition des USA, de voir l'évolution de l'Inde. J'avoue que j'ai envie d'en savoir plus et surtout d'avoir des données actualisées. Que représente aujourd'hui le continent sud-américain par exemple ? Si la trajectoire de la Chine, de l'Inde et du Brésil se confirme, si le poids des USA se maintient, il est clair que les pays européens, pris individuellement, deviendront rapidement des confettis mondiaux ! C'est déjà le cas pour l'agriculture si on prend en compte toutes les productions auto-consommées et non les seuls échanges... 

Je ne m'avance pas plus dans les réflexions, je voulais juste mettre un petit doigt interrogatif sur les cycles économiques et surtout remettre en perspective, dans le temps, l'évolution économique... Visiblement, le monde n'a pas toujours été dominé par  les pays européens. Il n'est donc pas impossible que les importances relatives économiques se déplacent à nouveau ! La zone pacifique n'est elle pas motrice en ce moment ? Je comprends mieux pourquoi ma fille et ses collègues vont faire des stages en priorité en Inde ou en Chine, comme en ce moment ! Le peu que nous ayons pu échanger avec Skype me surprend et m'interroge, tout comme cet article et les travaux de Mr Maddison... Et ironie, ma cadette m'a prêté un hors série du Monde : "les nouveaux paysans", avant  de partir. L'agriculture, un pan économique d'avenir !