Petit échange pour de vrai entre un éleveur et un viticulteur hier soir !

L'éleveur : " Qui aurait cru il y a une semaine que nous ferions les foins aussi vite ? Personne. Je n'ai jamais tenu un tel rythme. C'est très dur physiquement mais on a une récolte excellente et en quantité..."

Le viticulteur : " Incroyable, on avait une alerte pour des risques de maladies sur la vigne. Je m'étais organisé pour intervenir et je surveillais. Et en quelques heures, plus de risques ! On souffle..."

Autour de nous, médusés et silencieux, les non agriculteurs nous regardent. Comment est ce possible ? Voilà des paysans heureux, qui le disent...

L'éleveur : " Quand je pense que mes collègues n'arrêtaient pas de gémir il y a 10 jours au motif qu'on n'arriverait jamais à faire les foins. Aujourd'hui, ils ont un sourire béat..."

Le viticulteur : " Pareil chez nous ! La vigne ne rattrapera pas son retard et on vendangera tard. Mais la fleur a été très courte, on devrait avoir des grappes régulières..."

Cette fois, autour de nous, personne n'en revient. Mais que leur arrive t'il ? C'est là que les choses se gâtent  :

Le viticulteur : " Avec 10 mm de pluie assez vite, ce serait extra !"

L'éleveur : «  Moi, j'en prendrais bien 30 en début de semaine prochaine ! Juste  après que nous ayons eu le temps de finir les foins ! Ce serait génial pour la repousse d'herbe et cela assurerait la maturité des moissons.."

Autour de nous, grincements de dents : " On se disait bien aussi. Les gars, une chose est sûre : Il ne faudra jamais vous confier la météo ! Cela fait à peine une semaine qu'on est en été !"

On ne se refait pas !!!! Viticulteurs et éleveurs restent des paysans. Pour eux, le beau temps, c’est un temps qui change régulièrement.(Quand les travaux sont terminés...)