Elle ou il avait quelque envie pressante. Alors, elle ou il a arrêté son engin le long de la route, vers la barrière verte qui parait bien sympa. Elle ou il a pesté contre ce paysan qui a mis un fil de fer barbelé pour l'attacher. Elle ou il a ouvert et a fait ce qu'il devait faire bien à l'abri des regards de la route, derrière la haie. Puis elle ou il a juste poussé les barrières, jugeant bien inutile de se piquer les doigts en remettant le fil de fer barbelé. Puis elle ou il est remonté dans ou sur son engin et est reparti...

Ce matin, j'ai jeté un coup d'oeil en passant. La barrière n'était pas fermée, le fil de fer était au sol. Heureusement, le troupeau du pré ne s'en était pas rendu compte. Sinon, il serait sorti sur la route avec le danger que cela représente pour les usagers et le stress pour le récupérer ! Déjà, il y a 3 ou 4 ans, j'avais peint une jolie chaîne en vert, on me l'avait volé, des vaches étaient sorties. Cette fois,  en omettant d'attacher la barrière, on fait prendre des risques aux autres. Comment faire quand les gens n'ont aucune notion des conséquences de ce qui leur parait futile ( quand une clôture n'est pas perçue comme une provocation ) ? Ici, il peut y avoir des animaux dans les parcelles, même si on ne les voit pas. J'imagine que si le taureau avait été par là...

Délicatement, le papier toilette traînait dans le pré, avec ce qui convient. Je comprends l'urgence, je demande juste qu'on pense aux conséquences lorsque l'on entre dans un pré clos !