François, puis Nicole ont attiré notre attention sur la situation du marché des veaux à Saint Etienne la semaine dernière. J'ai retrouvé l'article en question sur "la france agricole" que j'ai reçu à titre gracieux pour me convaincre de m'abonner... Oui, des veaux se sont vendus à 1 € !

veaux-à-1-€

Certains rétorqueront qu'il s'agit de veaux laitiers, donc de "sous produits" de la production laitière. Je veux dire par là que l'éleveur vendeur perd de l'argent mais cela n'affecte pas sa production principale. Il peut donc accepter une telle aberration même s'il la regrette, car il n'a pas les moyens d'élever, donc de garder ce veau !

Bien qu'on parle de veaux et non de bovins adultes, la situation de ce marché a de quoi nous préoccuper tous. Au final, c'est de la viande et l'on sait que blanche ou rouge, le consommateur regarde forcément les prix de l'une par rapport à l'autre. La crainte peut être amplifiée par le fait que le nombre de vêlages diminue régulièrement depuis plusieurs années. Cet effondrement des cours est donc lié à des événements qui posent questions, puisque les ateliers seraient pleins. Y a t'il une telle baisse de consommation qu'elle puisse entraîner un encombrement des marchés dépassant la baisse des naissances ? Y a t'il des reports sur le marché européen suite à l'embargo russe et des importations ? ... Tout cela est suggéré par les analyses rapportées dans l'article.

Toutes ces questions ne sont pas rassurantes. Cette valeur aberrante de 1 € traduit une situation de l'élevage français plus que préoccupante. Le marché, abandonné à lui même, plonge puisqu'il n'est pas régulé. Et le marché de la viande rouge ne l'est pas plus. De quoi donner des sueurs froides !