Il est difficile de communiquer avec les promeneurs sur nos sentiers. Soit nous ne les voyons pas, soit nous les croisont sur nos engins... Comment leur faire percevoir qu'ils traversent une ferme, que le paysage a une histoire, que les parcelles ont des noms... ? Sur les points hauts, on met des tables d'orientation. Je me suis donc dis que je pouvais faire la même chose sur une barrière. C'est un test, pour se rendre compte de ce qu'il est possible de faire de façon simple et facile à mettre en place...

galvanisée

De cette barrière, la vue plonge sur le petit vallon avant rebondir sur la colline pour s'envoler vers les monts qui ferment la vallée... La barrière galvanisée ne me semblait pas du meilleur aspect. Il a donc fallu passer une couche d'apprêt pour faire prendre la peinture :

couche-d'apprêt

En parallèle, j'ai pris des photos qu'il a fallu assembler pour faire un panoramique de qualité, impossible avec la touche "panorama" de mon APN. J'ai ensuite fait tirer la photo sans trop savoir ce que cela allait donner en grande taille. J'espère aussi que la qualité ne se détériorera pas trop vite... Après avoir hésité sur la couleur de la barrière, j'ai finalement opté pour le marron. Surprise, sur la couche d'apprêt les traces de blanc en sous couche donne un aspect cérusé. J'ai donc laissé comme cela !

cérusée

Il m'a fallu faire des raccords avec la tôle sur laquelle j'ai fixé la photo pour que les vaches ne la casse pas. Au bout  de mes peines, j'espère que cela est sympa...

final

On y trouve le noms des parcelles, celui des lieux dits visibles et des collines... Premiers éléments de communication d'une ferme !

Quand les clôtures de chaque côté de la barrière seront reprises, je repeins les supports avec une autre couleur, à trouver...