J'ai pris quelques photos depuis mes parcelles. L' inquiétude vient de l'état de dessèchement de nos bois et forêts alentours. Nous ne sommes qu'à la mi juillet (date des photos) et les arbres prennent par endroit, des couleurs d'automne !

les-grangets

La constante depuis des mois : Le vent ! Il se lève chaque jour, faisant craindre le pire. Je suis heureux d'avoir terminé les moissons. J'avais, comme tous mes collègues, la hantise du feu ! Un roulement qui chauffe, une étincelle à la sortie des pots d'échappement ou à la barre de coupe et le feu pouvait partir très vite. Je n'ai pas broyé les chardons de peur que le contact entre les marteaux du broyeur et des silex provoque l'irréversible....

grangets-et-bois-luneau

Mais je ne suis pas apaisé pour autant. Chaque jour, les colonnes du journal font état des multiples interventions des pompiers. 100 ha de bois et friches ont brûlé pas loin. A chaque fois que je sors de la maison, puis au travail, je surveille qu'il n'y ait pas de fumée proche ou au loin. Le moindre mégot peut mettre le feu. De plus, on sait que certains peuvent tenter le diable... Je me demande s' il ne serait pas prudent d'interdire les accès à certains massifs ?

gourmandou

Je pense qu'au printemps prochain, nous pourrons faire une première estimation des dégâts sur les arbres ! Mais ce ne sont pas là, malheureusement, les principaux soucis d'un paysan comme moi en ce moment, j'y reviendrai !