En me fiant aux prévisions météo, j'ai essayé de ne pas trop amputer mes journées de samedi et dimanche pour profiter un peu de ma cadette en autre... J'ai donc faucher samedi matin, faner ce matin et j'espère presser demain ce qui me permettra de terminer les foins..

Les moissons vont suivre, avant, sans doute que je puisse rentrer toutes les bottes de foin. De toute façon, pour ces dernières, je respecte les 15 j de sueur du foin. J'y reviendrai car cette saison de foin a été très très particulière. Cette dernière parcelle n'urgeait pas trop. Déprimée au printemps, après un passage de compost en fin d'hiver, elle était encore très verte et a poussé jusqu'à récemment. Mais ce matin, je me sentais bien seul sur mon engin, pas d'autres tracteurs au travail dans le champ de vision, comme l'énorme semaine de foin qui s'est achevée dimanche dernier.

Les vaches elles, dès le matin, ont pris leur quartier dans les endroits où elles passent la journée lors des journées à 30° C et plus... Comme chaque année, à pareil épisode météo, nous travaillons pour elles en vu de cet hiver, pendant qu'elles profitent de l'été avec une quiétude qui fait envie...

vaches-chaume