Hier soir, j'ai terminé les foins. Du moins, la partie délicate, celle qui exige du beau temps. Tout est donc pressé. La densité du foin, énorme cette année, l'humidité au début juillet, me conduise à être patient avant de rentrer les bottes. Le risque d'une fermentation très importante, donc de surchauffe, est réel ! Je commencerai donc cette fin de semaine seulement à rentrer et empiler les bottes.

grand-patié

Les moissons devraient suivre très vite. Je serai donc encore sur le pont pendant un bon moment. Car tout va s'enchainer...