Ça traîne un peu, cette fin des moissons ! En cause la météo. Il ne "tombe pas des cordes", mais des passages de crachin ou de petites pluies, ont fait qu'il n'est possible de couper que 3 ou 4 jours par semaine ! De plus, la fraîcheur des soirées ne permet pas de travailler tard le soir.

    grand-pré

Au regard des rendements, cela n'a pas une grosse importance sur la qualité. Le médiocrité est de mise et c'est presque à contre-coeur qu'on récolte cette année les céréales ! Si on additionne les frais totaux, on a de quoi démissionner. Mais si on fait le calcul de ce qu'il faut pour le troupeau, donc ce qu'il faudrait racheter pour passer l'hiver, on se console vite ! A condition de ne pas regarder les prix de vente des animaux. Toujours plus bas.

Bref, "travaille et ne compte pas", semble être la réalité du monde paysan et la politique agricole et alimentaire actuelle... Il suffit d'écouter les publicités des grands distributeurs, grâce à l'autoradio du tracteur, pour s'en convaincre.