Je devais essayer depuis quelques temps une nouvelle recette mise au point à Charolles. Quand je vais chez un vrai poissonnier, j'achète souvent un fond de sauce. C'est pratique quand on n'a pas des heures à passer en cuisine et surtout quand on n'a pas le temps de faire des courses. Cela ne veut pas dire que je ne fasse pas d'accompagnements les jours où je cuisine mais j'admets qu'en ce moment, entre trouver une recette pour prévoir ce qu'il faut acheter, courir les magasins puis cuisiner, j'ai un peu de mal...

la-fonte

Donc, ce matin, je suis passé chez mon boucher pour acheter du bourguignon. En rentrant, j'ai sorti le grand faitout en fonte ! J'ai fait griller ma viande quelques minutes, puis j'ai versé le pot de fond de sauce, j'ai rajouté un demi litre d'eau et en route pour 3 heures à feu doux.

Il-mijote

A chaque fois que je repassais par la cour avec mon tracteur, arrêt minute pour surveiller et mélanger un peu. Vers midi, j'ai épluché des pommes de terre. J'en ai mis une moitié à cuire avec le bourguignon pour les dernières 45 minutes de cuisson. J'ai fait l'autre moitié en frites maison : Cuisson SEB sans huile !

avec-les-pommes-de-terre

Dès 11 h, j'avais faim rien qu'à l’odeur ; alléché comme dans la fable. Je me suis fait un peu charrier avec mes frites : "pas vraiment typique comme accompagnement d'un bourguignon !" Je me suis défendu : " Peut-être, mais les frites avec la sauce, c'est sublime..." J'ai remarqué ensuite, que finalement il n'est pas resté une frite. Personne n'y a renoncé et je n'en ai pas eu de rab. Honnêtement, tous les vrais bouchers devraient proposer le fond de sauce à leur client, sans obligation bien sûr. C'est délicieux et cela peut donner des idées à des clients qui n'avaient pas prévu le coup. C'est plus que simple et cela remet au goût du jour, par la facilité de cuisine, un plat qui réchauffé, peut être servi plusieurs jours de suite. Tout cela pour un coût très modique !

le-fond-de-sauce

C'est une conserve qui peut être utilisée pendant 3 ans ! Sans conservateur ni colorant... Mais bon, il faudra sans doute du temps pour que les bouchers s'approprient le concept, dommage ! L'innovation n'est pas le fort de la filière viande. Mais un grand clin d'oeil à celles qui ont mis au point la recette.