Ce soir, je voudrais avoir une pensée sincère pour tous les producteurs de foie gras et de volailles du sud-ouest. H2N8 est de retour au pire moment pour eux. Pour la seconde année consécutive, ils vont perdre une partie de leur production, toute pour ce qui concerne les élevages touchés. Aucune subvention ne compense le préjudice, financier et encore moins moral. Pourvu que la survie des exploitations ne soit engagée. J’espère que les conséquences à l’exportation ne seront pas durables dans le temps. Je souligne également que c’est une perte importante pour notre économie. On critique beaucoup l’agriculture, en oubliant ce qu’elle rapporte !

La gestion des risques épidémiques semble nous échapper, collectivement. Les flux commerciaux rendent impossible une protection sanitaire totale. Pour notre part, nous sommes toujours considérés comme zone à risque FCO ! J’ai fait vacciner les veaux que je compte vendre à l’exportation. Mais plusieurs pays ont fermé leurs frontières. Cela se ressent sur les cours des animaux. J’ai le sentiment que nous avons reculé en termes de protection de nos troupeaux ces toutes dernières années même si les fléaux comme la fièvre aphteuse ou la rage ont disparus.

L’élevage est particulièrement sensible aux maladies hyper contagieuses qui pour les dernières apparues ne sont pas transmissibles à l’homme. Heureusement ! Néanmoins, je suis inquiet de lire dans la presse que la population française remet en cause, massivement les vaccins. Inquiet, pas pour nos troupeaux mais pour nous, humains. Quand je vois la vitesse de propagation de certaines maladies animales, je frémis en imaginant ce que donnerait un virus, à incubation un peu longue, aussi transmissible que celui de la grippe, sous une forme très dangereuse. Mieux vaut ne pas y penser.

Enfin, n’imaginez pas que le monde végétal soit indemne de tout soucis. L’Esca par exemple sévit dans les vignes sans que les viticulteurs ne puissent soigner puisque le seul produit efficace est interdit. La flavescence dorée fait des ravages en Bourgogne. Tout cela pour dire que la nature n’est pas toujours aussi gentille que certains le croient.

Heureusement, nous avons des médecins hyper compétents, une recherche efficace, des vétérinaires de terrain très attentifs... Mais cela ne vaut que si on les écoute. Et à condition que certains arrêtent de colporter un discours laissant croire que l’Homme est devenu invincible, en remettant toujours en cause les vrais progrès de la science !

Enfin, pour les fêtes, mangez du foie gras français ! Vous ne risquez rien ! Au contraire de certains saumons importés...