Dame nature reste la plus forte. Une temps d'été appelle à la récolte. J'ai donc entamé la fauche pour récolter de l'herbe en enrubanné...

fauche-viroll

Comme pour tout le monde, la tentation était trop grande. 30°C, c'est inespéré à cette saison et on se croit en été. Mais c'est oublier un peu vite que la nature est plus compliquée... Si on récapitule le printemps, début avril a été trop beau et trop sec. Ensuite, le gel énorme de la mi-mois jusqu'à presque la fin du mois a été catastrophique ! Les lésions sont énormes dans la nature. Il a falu attendre le début mai pour que la pluie salvatrice tombe. Il n'y a finalement que 10 jours que l'herbe et les céréales poussent à nouveau. La qualité de l'herbe à récolter est excellente mais il n'y a pas de quantité. J'ai donc décidé de poser la faucheuse, même si je n'ai coupé que le tiers de la seconde parcelle. Il faut attendre un peu si je ne veux pas avoir une demie récolte de foin. C'est très "fourni au pied", donc le potentiel est là. Patience donc, en espérant que le prochain passage de pluie ne se fasse pas avec des orages dévastateurs ( Les températures sont bien trop hautes pour la saison) et que dans 15 jours, nous ayons à nouveau une belle période de beau temps. Quoiqu'il en soit, il serait stupide d'engager une partie importante de la récolte tout de suite. D'autant que les prés pâturés par mes troupeaux ne sont pas surpâturés...

bottes-agneau