"Qu'est ce que ces traces ? " Nous déjeunons, au frais, sous l'arbre. L'occasion d'admirer le paysage de la vallée de l'arroux. Ce paysage dessiné par nous; les paysans ! La carte postale que la retransmission du tour de France envoie chaque jour de juillet est le plus bel hommage que nous puissions rendre à ce travail. Incroyablement divers d'une région à l'autre, on ne peut pas rêver meilleure publicité pour notre beau pays, même si beaucoup oublient que sans paysans, ce paysage serait fermé et monotone...

Il y a le fond du tableau, avec les bois, les haies et les arbres, plus que centenaires, mis en place depuis parfois la nuit des temps. La région a été défrichée il y a plusieurs dizaines de milliers d'années... Je me sens dépositaire de ce travail millénaire et responsable de sa transmission. Je dois donc gérer le renouvellement de ce que l'on nomme les éléments fixes du paysage.

                rocher

Je dois subir des éléments parasites à mon activité sur mon territoire, comme les lignes électriques qui enlaidissent tant le paysage. Heureusement, mon activité, pluriannuelle, pose les touches de couleur grâce à l'assolement. Prés ou cultures permettent à dame nature de jouer et de renouveler sans cesse ces couleurs en fonction des saisons, de la maturité des plantes et de la pluie.

vaches-et-ligne-HT

Reste enfin les touches éphémères, comme la robe blanche des vaches qui tracent des points blancs sans cesse changeant... Ou des lignes dessinant des arabesques inédites, en fonction de l'emplacement des bottes, elles mêmes déposées au hasard des andains, et du char. Nos tableaux sont vivants !

bois-de-vesvre

Ce travail de peintre en paysage, de plus en plus souvent décrié par certains, c'est notre contribution, non rémunérée, à la beauté de notre pays !