Il faut savoir sourire de soi-même.

Je l’avoue : Je ne suis pas un grand sportif au sens où on l’entend dans notre société ! Je ne fais pas un sport régulièrement. Mais mon métier m’impose souvent de grandes dépenses physiques…

Je passe sur le port des seaux de mêlée tous les jours, ce sont mes altères. La semaine dernière, j’ai eu un souci pour embrayer les hérissons de l’épandeur à fumier. La marche arrière, indispensable pour débourrer l’engin, a été fatale à une chaine qui a déraillé. Résultat, 8 tonnes de fumier à sortir, pour partie avec le tractopelle et pour l’autre moitié à la main ! Je sais encore pelleter et courir. Il peut m’arriver de devoir piquer un sprint derrière un veau qui n’a pas compris comment passer une barrière ou pour doubler un troupeau de vaches qui s’est sauvé sur le chemin. Bref, je suis un peu comme Mr Jourdain faisant de la prose, je pratique une activité physique utile, donc sportive sans le savoir. Et j’ai plutôt intérêt à être en forme physique.

Mais un autre fait me rend définitivement sportif. Cela fait sourire tout le monde dans ma famille. Je fais ma part de courses pour la maison, sans plaisir je vous l’accorde. Le tour des magasins d’habillement ou de chaussures m’exaspère au plus haut point. Vous ne me verrez pas m’étendre de longues minutes pour un choix de pantalon par exemple. Ça va ou ça ne va pas ! Pourtant il y a une exception, une seule à tout cela. Je peux passer une heure chez décathlon pour chercher mes vêtements de travail. Et oui, dès que je peux les mettre, je porte des vêtements de sport pour travailler. Teeshirt, chaussettes, chemises ou short sont plus sympas que des vêtements de travail classiques. De plus, on trouve des trucs super confortables pour lutter contre le froid ou la canicule.

Comme le premier magasin est à une heure de chez moi, je profite toujours des très rares week-end de villégiature ou des vacances pour faire un tour dans mon magasin préféré et faire le plein. Après la visite de la cathédrale de Bourges, au printemps, nous avons visité le décathlon de la ville. Comme cette visite a été trop courte car trop tardive côté horaires, nous avons visité celui de Vannes pendant les vacances. Comme cette visite était en été, au bord de la mer, il me faudra en trouver un avant mon hibernation, pour faire le plein de vêtements chauds… Du coup, dès qu’une affiche apparait dans le champ de vision de Mme PH lors de nos déplacements, j’ai droit à un « tiens, ton magasin ! » ou au téléphone avec les enfants, « on cherche le magasin de papa ! ». Ce qui fait rire tout le monde car ma patience pour faire les magasins est légendaire.

Voilà donc une évidence, je suis un sportif accompli ! Je n’en doute plus puisque je porte des vêtements de sport.