Les vestiges néolithiques de la baie de Quiberon m'ont inspiré :

cairn et cercleLevées en cercle ou alignées, les pierres allongées font impression ! Mieux, le montage façon dolmen est superbe !

sur-la-côte-sauvage

Les pierres, je connais ! On casse le matériel quand elles sont trop grosses... Aussi, j'ai trouvé en vacances une source de motivation pour en ramasser:

godet-de-pierres

Charger un godet comme cela prend presque 2 heures. Il faut avancer la tracto, descendre et ramasser chaque pierre à la main dans l'espace proche, puis remonter, avancer et recommencer... Un travail ingrat qui casse le dos. Inutile de vous dire que je rechigne à le faire. Dans le grand pré, j'ai ainsi ramassé 4 godets pour pouvoir semer le pré sans risque de casse du semoir ou des engins de fenaison l'année prochaine. Je ne monterai pas un mur mais je compte m'en servir pour paver un bout de ma cour. En attendant, j'ai amassé les petites en rivière au bord du "cro" !

cailloux

Beaucoup plus destructeurs sont les blocs de la plaine. Ils sont dans la couche arable, sous quelques centimètres de terre. Quelque soit l'engin de travail du sol, on peut détruire dents ou socs, tordre les outils. Ils ne repèrent pas si ce n'est au moment du travail. Au mieux, on les remonte Au pire, on casse et comme c'est au semis; donc à la course, on passe...

cailloux-cour

J'ai réussi à en retrouver quelques uns que j'ai ramené également. Mme PH et ma cadette les ont admiré. Tous les visiteurs de la ferme sont impressionnés et j'en suis très surpris.Je ne pensais pas que de simples cailloux puissent attirer autant l'attention. Du coup, en tenant compte des différents avis familiaux, je vais en faire un élément décoratif, naturel, de la cour. Pour commencer et pour impressionner mon petit fils, j'ai fait une démonstration de tractopelle samedi soir. J'ai pris celui qui est allongé à droite sur la photo ci-dessus et je l'ai levé façon menhir. Sans doute, 400 à 500 kg de granit...

menhir

C'est un début. Il y en a un qui a la forme de ceux que transporte Obélix dans les bandes dessinées. Il est sous les pierres mais du double de poids que celui-ci. A voir maintenant comment les agencer pour les mettre en valeur.

S'ils restent là, peut être que dans quelques siècles, les fantasmes les transformeront en légende.