Je n'ai jamais dû labourer avec une terre aussi sèche. Je me suis arrêté à une parcelle sur les deux prés que je dois retourner. Pas question de foncer, il faut tous les chevaux du tracteur. Derrière, la charrue a souffert, l'usure est extrême. Je me suis brûlé plusieurs fois en voulant avancer les lances. Elles étaient bouillantes après seulement 100 m de labour !

semis-sur-couenne

Comme j'ai remis en pré 7.5 ha, je dois retourner la même surface de "couenne". La saison avançant rapidement, j'ai forcé pour un tiers, il en reste donc 2/3 tiers à retourner. La pluie annoncée ce week-end sera juge de paix. Soit il en tombe assez pour travailler moins mal, soit j'attendrais le printemps pour semer de l'orge ! Cela ne m'arrange pas, les résultats des cultures de printemps étant plus aléatoires. Mais il faut bien s'adapter.

hallowen-des-champs

Les calamités ne s'arrêtent pas là. Les pigeons viennent se régaler des semences. J'ai donc mis les déguisements pour leur faire peur en place, halloween oblige... En quête d'une bonne levée, régulière, sans trous !