La crue des 5 et 6 janvier a laissé des traces. Ainsi, sous le pont du diable, des troncs d'arbre sont venus s'accumuler. Malgré l'insistance des responsables locaux, le temps de réaction des services chargés d'organiser une intervention a été tel qu'une nouvelle crue importante est arrivée juste avant le retrait des troncs. Résultat, presque deux arches du lit majeur sur cinq sont bouchées! Et le risque que cela empire est énorme...

bois-sous-pont

L'intervention devrait avoir lieu demain, avec une interrogation sur la faisabilité avec la crue. Mais en attendant, on peut imaginer la pression sur les piles ! Vue de haut, c'est impressionnant ! J'avoue que je suis inquiet des conséquences suite à la lenteur de réaction. Heureusement que les responsables poussent inlassablement à agir. L'inertie finira par coûter très cher. Imaginez le désastre si une arche cédait. Le village serait coupé en deux ! Le coût de réparation serait exorbitant au regard de la simple intervention d'une grue avec un grappin comme la dernière fois. Dommage que ceux qui traînent des pieds ne soient pas responsables sur leurs deniers personnels. Cela changerait les attitudes !

troncs sour le pont