Cette blague n'est que trop réaliste !

Dépité, X m'assure aujourd'hui qu'il a téléphoné dès le 8 janvier pour avertir qu'l y avait des arbres bloqués sous le pont... " Je te crois, je sais comment ça marche ! "

Notre pont va sur ses 900 ans! A chaque époque, les habitants, avec les moyens du bord, en ont pris grand soin. Aujourd'hui, alors qu'il n'y a jamais eu des engins aussi performants, notre pont va finir par être en danger, non pour un problème technique mais par incapacité administrative à décider ! C'est affligeant. Les procédures administratives : Ils sont venus voir, puis évaluer, puis chercher une entreprise... Normalement un pont est fait pour que l'eau s'écoule ! Il n'est pas conçu pour être un barrage. Il y a des circonstances où il faut agir sans couper les cheveux en quatre.

Vous l'avez compris, il ne s'est rien passé aujourd'hui. Donc, si rien ne bouge demain, avec la pluie annoncée demain soir, on pourrait à nouveau faire subir une pression pas possible à l'ouvrage !

Bon côté des choses, hier, j'ai appris un mot nouveau en parlant des crues : Celle du 5 et 6 janvier a été morphogène. On comprend ce que cela veut dire. Mais pour beaucoup ici , elle a été d'abord anxiogène !