Depuis quelques années, une sorte de guerre nous est déclarée. Elle ne se fait pas avec des chars mais avec des mots.

Au moment de la guerre pour l’Ossétie en 2008, pour la première fois, on a vu fleurir une réplique systématique à tous ceux qui osaient exprimer un avis non russe sur Internet. A l’époque, c’était sur les blogs. On les repérait facilement par la naïveté des arguments, ressemblant à une propagande assez simpliste autour du thème : L’Ossétie est majoritairement russe et ces derniers sont agressés! Argument que l’on a ensuite entendu en Ukraine quelques années plus tard… Je n’ai pas envie de faire une analyse géopolitique ce soir. Il faut retenir que la propagande utilise les moyens modernes. On sait les questions qui sont posées sur les influences éventuelles (ou tentatives) sur les élections des démocraties, comme aux USA ou en France…

La même stratégie est employée aujourd’hui par ceux qui placent les animaux au même niveau que les humains. Quelques soient les supports numériques, il faut qu’ils soient présents en direct ou par commentaires ! Sur twitter, je suis depuis longtemps repéré ! J’ai droit à des commentaires que je laisse filer. Par faute de temps pour répondre, je ne publie pas les commentaires du blog de ce type. Cela ne faisait pas 10 jours que j’avais commencé ma chaîne You tube que déjà, ils m’avaient détecté ! A chaque fois, c’est la même chose et les mêmes mots : bourreau, assassin, exploiteur… J’ai supprimé le commentaire pour couper court, espérant qu’ils se lasseront d’écrire sans que cela paraisse !

Jean n'ai gros sur la pattate a ajouté un commentaire sur votre vidéo.

 

Une vache défend son veau

 

Jean n'ai gros sur la pattate

Quel honte ! Laissez tranquille ces pauvres bêtes que vous exploitez pour votre bénéfice personnel ! Assassin !

Répondre

Gérer tous les commentaires

Je l’avoue, je vis assez mal ces accusations gratuites. Sur la vidéo concernée, je soigne le veau en désinfectant le cordon, lui administrant le seul antibiotique qu’il recevra de sa vie s’il n’est pas malade ensuite ce qui est le cas de la majorité des animaux ici. La septicémie est mortelle autrement. La dernière intervention sur nouveau-né est une obligation réglementaire à savoir la pose des boucles.

Je ne sais pas vraiment comment gérer ces insultes. Que répondre à des gens anonymes qui se cachent derrière un clavier pour traiter les éleveurs d’assassins. Les mots sont tellement violents que parfois j’ai envie de laisser passer, pour que chacun se rende compte. Mais je me dis qu’il serait sans doute dangereux de ne pas rétablir les vérités ! Nous nourrissons, nous soignons, nous protégeons nos animaux, chaque jour, été comme hiver ! Tous les historiens dignes de ce nom pointent du doigt la maîtrise du feu, qui a permis de cuire, donc de rendre les protéines animales digestibles, comme le début du développement du cerveau humains. L’homme a été chasseur avant de devenir éleveur il y a 12000 ans au moins. Tous les nutritionnistes insistent pour que les vegans n’hypothèquent pas la croissance et le développement de leurs enfants ! La chimie pharmaceutique permet aujourd’hui de palier à l’absence des apports venant d’une alimentation uniquement végétale ! Libre à chacun de faire ce choix par conviction personnelle. Mais de là, à l’imposer à tous, par une propagande tout azimut, en insultant les autres... Être traité d’assassins ne pourrait-il pas être répréhensible ?

    espoir-de-printemps

Être éleveur ou tout simplement paysan est vraiment complexe aujourd'hui. J'ai pris le parti de communiquer sans tricher! Par exemple, je ne publie que des photos de saison même si c'est moins glamour en ce moment que des animaux dans les prés au mois de mai ! De même, je ne cache pas la boue des accès aux bâtiments ou des lieux de passage des animaux, il a tant plu !!! Ainsi, vous ne serez pas dépaysés si vous venez visiter à l'improviste...

 PS : Un article très intéressant dont le lien m'a été communiqué par Philomenne