Avec 750 pages, le cadeau devait me contenter quelques temps... Je m'y suis plongé malgré le manque de temps et la fatigue et finalement, je l'ai "avalé"...

Les talents de Mr Gallo, cet historien conteur, ne sont plus à démontrer. Nous ne pouvons que regretter la disparition de cet académicien éminent et d'une culture formidable. La lecture de ce livre m'a fait redécouvrir cette période. Il n'est pas question pour moi de remettre un instant en cause la république. Pourtant l'évocaton de la "terreur" m'a mis très mal à l'aise. La violence gratuite, les dénonciations et la suspicion généralisées, les charrettes pour des exécutions sans procès et bien d'autres exactions ne se justifient pas au regard de la défense d'une démocratie naissante. Je peux comprendre qu'on ne puisse pas bousculer une institution royale multi-séculaire sans casse, mais...

révolution française

Je retiens de cette lecture que la terreur a été entretenue avec très peu de personnes, très déterminées ou facilement maléables. Je retiens également que le régime des clans, sans chef charismatique conduit au chaos par une guerre permanente entre factions. De quoi méditer sur la frontière entre démocratie et anarchie. 

Pour le reste, j'ai été content de me remettre à jour, au moins pour ce qui est de la chronologie et des dates...