Depuis des années, nous nous faisons la remarque. D'habitude, il fallait attendre juin ! Météo France perd en fiabilité quand il faut prévoir la météo des week-end ! Conséquence samedi et hier, je n'ai pas pu être disponible pour mes enfants et mon petit fils. La faute à des ondées impromptues et une panne de l'enrubanneuse... La suite est là !

 

En remontant le chemin de la chaume, à 18h, il faisait nuit ! Mille souvenirs me sont revenus, du temps de la basse puis de la moyenne densité. Quand nous tentions de remonter les chars vaguement protégés par des bâches pour sauver la récolte. Les tracteurs n'avaient pas de cabines, nous arrivions trempés jusqu'aux os ! Il fallait ensuite les reculer dans les granges ou les hangars... Pour manoeuvrer ces quatre roues, il fallait les reprendre par l'avant du tracteur ! Nous étions alors deux à être trempés. Les foins et moissons durant deux mois, les chantiers n'ayant pas de débit, "la grenouille d'Albert Simon" étant incertaine, nous nous faisions prendre plusieurs fois par été, même si mon père consultait son baromètre en le tapotant plusieurs fois par jour ! Finalement, aujourd'hui encore, l'orage reste imprévisible ! Hier la Bresse n'était pas en vigilance orange, pourtant...