"Flo" a traversé le département pour venir faire le tour du matin à la ferme. Il m'a raconté son histoire et j'avoue que je me pose des questions à l'heure où la pyramide des âges est préoccupante dans le monde agricole ! C'est un vrai passionné, mais comme il n'est pas issu du milieu agricole, envisager une installation en élevage, sans capitaux de départ, est plus qu'une galère, c'est impossible ! "Les banques me déconseillent de tenter la démarche". Il a donc un boulot mais on sent bien que la passion est ailleurs, dans les prés et au milieu des vaches.

Ce soir, je m'interroge sur notre fonctionnement. Quelqu'un comme cela devrait pouvoir commencer avec quelques vaches sur les petites parcelles de son grand père. Il pourrait être "double-actif" et progresser au fur et à mesure ! Ce n'est pas dans l'air du temps et ce sera galère pour les dossiers PAC dont il risque d'être exclu, au nom de la professionalisation du métier. Pourtant, nous allons avoir besoin de "sang neuf" avec des gens très censés, prenant du recul par rapport au modèle actuel du toujours plus grand. Je l'ai trouvé très raisonnable quand on a parlé de matériel ou de bâtiments d'élevage par exemple.

Quand je lui ai demandé pourquoi il m'avait sollicité pour venir chez moi, la réponse m'a un peu surpris : " J'aime vos raisonnements et je m'y retrouve". Moi qui hésite à montrer certaines machines sur You Tube, les trouvant trop âgées et vétustes !!! Je me suis dit que certains jeunes ont la tête sur les épaules et ne pensent pas forcément gros matériel ! Ne serait ce pas les encourager que de leur montrer qu'on peut travailler avec efficacité sans avoir du matériel neuf ? Et peut être leur donner les moyens de leur rêve, à savoir de pouvoir commencer petit...

"Flo" si tu passes sur ce blog, sache que j'ai vraiment apprécié notre rencontre. En réfléchissant depuis, je me suis dit, si je peux me permettre un conseil, que tu devrais regarder du côté des financements participatifs sur le Net ! Sincèrement, tu as la fibre et ta modestie "technique" comme ta curiosité naturelle pour l'élevage sont de vrais atouts ! J'espère que la visite n'est pas frustrante, au sens où elle ne génére pas une déception de ne pas pouvoir t'installer ! Je suis certain qu'un jour tu y arriveras. Quant à nous, éleveurs en place, nous devrions réfléchir à rendre possible des installations différentes et progressives ! Commencer avec 80 vaches et un tracteur neuf, est ce raisonnable ?

Pourquoi ne pas envisager des fermes start-up ?