Merci encore à la France Agricole d'avoir relayer un message venant du fin fond des campagnes.

page france agricole

détail page france agricole

Pour l'anecdocte, j'ai eu la chance de recevoir Mr Gaudillère qui est venu faire des photos. Un autre moment de rencontre. Il a créé un journal qui traite de la viticulture de Bourgogne et des vins ! La culture oenologique et la communication autour des vins, de ceux de Bourgogne dans notre cas, sont autrement plus riches, conséquentes et motivantes que celles autour de la viande, qui, à destination du grand public, n'existent quasiment pas ! Nos pub sont génériques et naïves pour ne déplaire à aucun acteur et se résume trop souvent à des promotions "prix". Pire, il n'y aucune revue spécialisée, à destination du grand public, qui mette en valeur les élevages, les morceaux, les cuissons et tous les savoirs faire artisanaux... Et surtout toutes les femmes ou hommes que la passion anime pourtant à tous les échelons de la filière traditionnelle...

Pour en revenir à l'article, je vais essayer de retracer en plusieurs billets, le long cheminement qui a nourri la discussion avec Mme Scarlakens et d'autres écrits que je publierai ensuite. Je n'espère pas trop que cela change quelque chose. Mais vous comprendrez pourquoi je suis à la fois inquiet de notre incapacité à nous adapter, ce qui met en danger l'avenir de l'élevage et que j'ai pourtant foi en l'avenir car il y a des solutions...