SI vous allez au bout de cette vidéo, vous allez comprendre la tenaille dans laquelle nous sommes pris. Ces trois vaches illustrent notre problématique. Leur date de vêlage est trop décalée, pour différentes causes, dont la FCO. En année normale, en utilisant l'herbe, même en hiver, j'aurai perdu du temps mais le coût de finition serait resté raisonnable. Là, c'est la catastrophe. Ma plus grande angoisse serait de se retrouver comme l'année dernière avec des vaches qui mettent 8 semaines pour partir, après avoir attendu 15 jours entre l'annonce et la visite de l'acheteur. Une situation qui serait catastrophique avec la sécheresse si elle persiste.. De plus,  certains éleveurs, à bout financièrement, lâcheront les animaux à prix cassés. Une aubaine pour les transformateurs !

Comment monter un bilan fourrager avec autant d'aléas ?