Je vous propose une promenade dans une partie l'histoire de Toulon sur Arroux, d'une façon originale et personnelle (et sans prétentions)!

DSC02850

-58 avant JC ! Les helvètes ont décidé de quitter leur pays, donc leurs montagnes pour s'installer dans une région au climat océanique plus clément (charentes actuelles) ! 360 000 personnes traversent la Gaule, à raison (selon certaines estimations) de 7 kms par jour avec tous leurs biens, leurs troupeaux... Inutile d'imaginer les dégâts collatéraux pour les régions traversées. Les Eduens sollicitent les romains pour se protéger. Jules César saute sur l'occasion, la Gaule est à conquérir et le vide laissé par les helvêtes l'inquiète. La menace sur la frontière nord de Rome est réelle; les Germains... La course poursuite s'engage. Les helvètes franchissent le gué de l'Arroux en pleine nuit pour éviter d'être trop vulnérable, puis bifurquent sur leur gauche pour rejoindre Decize afin d'y franchr la Loire, puis l'Allier au Veurdre. César suit le lendemain matin mais par manque de blé, bifurque ensuite à droite vers Bibracte. Croyant à un aveu de faiblesse des romains, qui n'avaient pas livré bataille la veille malgré des positions plus favorables, les helvètes attaquent l'arrière garde romaine en début d'après midi à Montmort... Les romains gagnent la bataille la nuit tombée. Les helvètes survivants (100 000) devront regagner leur région d'origine !

Et oui,pour éviter les provinces romaines, le premier tracé de la RCEA passait par Toulon ! :-)

Au temps des romains, la transversale passera par Chalon, Autun , Decize... La capitale des Gaules étant Lyon, le territoire est irrigué de routes qui ne convergent pas toutes au même endroit comme ce fut le cas plus tard avec Paris... TOLONUM est sur le tracé d'une voie romaine nord sud qui passe par Autun . Elle dessert la Loire pour sa navigation) et l'Arverne gauloise, dont Vercingétorix était originaire,  que les romains surveillaient de près, craignant des révoltes. Le village est mentionné dans le système défensif d'Augustodunum...

cluny

En 973, Toulon devient une maison de Cluny. Le gué est toujours stratégique ! Les moines l'ont compris et en 1140, un pont vient se substituer à la traversée aléatoire de l'Arroux. Un octroi y est perçu (sans doute une bonne opération financière au profit des moines?). C'est un carrefour et un point de passage important entre Est et Ouest ! Ce pont, toujours présent, restera longtemps un des seuls sur l'Arroux. La carte de Cassini au XVIII è siècle en atteste.

carte-de-Cassini

 

 

Le premier cadastre de 1810 démontre l'importance du pont. Les routes y convergent ... Les routes portent le nom de routes de Toulon à ... Autun, Chalon, Charolles, Digoin et de chemins de Toulon...  Luzy et autres communes voisines ! Il faut noter que le cadastre des communes traversées par les routes, jusqu'à la ville concernée, portent le nom de route de Toulon à ... !

cadastre-1810

En 1847, un document de la Nièvre atteste de la dénomination de route départementale. La RD1 de ce département à l'époque, s'appelle route de Toulon au pont de Veurdre ! Elle passe par Luzy, Decize pour rejoindre Bourges par le Veurdre à côté de Saint Pierre le Moutiers... La suite est un lent déclin de cet itinéraire avec l'arrivée du chemin de fer puis le tracé actuel de la très  laborieuse construction de la transversale centre Europe/Atlantique qui franchit la Loire à Digoin et l'Allier vers un autre Toulon; Toulon sur Allier !