Comme chaque semaine depuis 2 mois, on scrute le ciel. Chaque passage nuageux annoncé suscite espoir puis déception. La fin de semaine n'y a pas dérogé. 4mm vendredi, 7mm dimanche soir malgré un ciel plus que menaçant. Pire, le vent du nord n'a pas cessé jusqu'à l'après midi d'hier. Résultat, chute des températures et même on a frôlé le gel ce matin... Donc, la situation de sécheresse perdure et rien n'est annoncé pour les 10 prochains jours.

Les troupeaux mangent de plus en plus. Hier, celui du champ de derrière, s'est rassemblé devant le râtelier. J'en ai profité pour le rentrer dans la stabulation. J'ai trié les veaux les plus âgés pour les sevrer. J'ai fait fouiller les vaches. C'est tôt pour les dernières

 

vélées et les résultats sont mitigés, à confirmer dans un mois. Face à la situation météo et au risque de ne pas avoir de repousses d'automne, je suis en train de repenser la stratégie pour l'hiver ! J'ai quelques idées mais pour les mettre en place, il faut que j'anticipe beaucoup de chioses...  J'envisage également, de faire mettre en forme et compléter un tableau Excel pour suivre en direct la consommation de fourrages par lots d'animaux... Mes enfants sont spécialistes du programme et j'espère avoir un outil simple qui permette d'envisager plusieurs hypothèses. La question de vente des animaux et de rachat de nourriture va devenir prégnante ! Un bilan fourrager normal est utile pour avoir un aperçu global de la situation, mais tout change si vite, soit si les animaux ne partent pas au bon moment, soit si aucune repousse n'arrive...

J'avoue que le vent m'a sapé le moral les deux derniers jours. Chaque nuage est un espoir, si vite déçu ! Chaque botte de foin distribuée est une entaille dans le stock qui manquera en fin d'hiver. C'est donc une angoisse sourde qui étreint chaque éleveur...

IMG_20180926_075514[6971]