Un commentaire de O. Bailleux, sur You Tube,  appelle un billet ! J'ai assisté plusieurs fois à des conférences qui tentaient de parler d'intelligence artificielle. L'emploi de mots anglais pour donner l'impression d'être dans le coup et la confusion des exemples ne permettaient que de comprendre vaguement les changements incroyables que vont provoquer cette révolution: La machine peut dépasser l'humain ! 

"Merci pour ce témoignage, qui comme les précédents, est très important et pourrait se retrouver un jour dans les livres (ou en tout cas les cours) d'histoire. La révolution, agricole précédente était liée aux progrès techniques, celle qui se déroule actuellement résulte d'un choix politique. Les livres d'histoire nous dirons peut-être comment des épidémies dues à des virus ou bactéries multirésistants se seront répandues dans les grandes exploitation industrielles, ou au contraire comment une prise de conscience du bien être animal, des préoccupations environnementales et la remise au goût du jour du principe de subsidiarité a sauvé le modèle d'exploitations agricoles à dimension humaine. Ou peut être rien de tout cela.

Un indice, peut-être, à prendre avec beaucoup de recul. Le dessein de l'univers est de produire des systèmes de plus en plus complexe : particules, atomes simples, puis complexes, puis molécules, puis êtres vivants de complexité croissante, puis horde, tribu, civilisation, littérature, mathématiques, science, puis technologie, ordinateurs, intelligence artificielle... Pour prendre la mesure de ce qui se passe, il faut regarder cette vidéo essentielle (et très abordable malgré le nom de la chaîne) : C'est vertigineux. Faut-il craindre que l'agriculture évolue vers la plus grande complexité possible ?"

 

Les 13 minutes de la vidéo ont le mérite d'être très claires et valent mieux que de longs discours. Est ce que l'agriculture sera concernée ? Bien sûr, c'est évident ! Quel sera la place de la décision humaine dans le temps ? Je ne sais pas ! Faut il s'en réjouir ou craindre le pire ? Les deux à la fois, comme pour tout progrès technique. Le sujet m'interpèle et me passionne, m'inquiéte et me rassure... J'ai plein d'exemples à citer pour démontrer que certaines tâches agricoles seraient plus faciles. En même temps, ces perspectives font naître l'angoisse de devenir inutile... Peut on stopper le processus ? Non. Pourra t'il être vulnérable ? Oui... C'est le paradoxe; la complexité de la vie qui rend tout système toujours plus complexe, plus exposé au moindre grain de sable. Le livre de Bill Clinton et James Patterson est un bon exemple pour démontrer la fragilité des réseaux et l'énorme bon en arrière dévastateur qui surviendrait alors... Les deux pannes géantes de la gare Montparnasse démontrent qu'il faut bien peu de choses pour bloquer complètement le "meilleur" des systèmes. SNCF et ERDF, de façon très naïve, ont démontré qu'il y a toujours de petites failles aux grands effets. Et ce n'était pas un acte malveillant !!!

le président a disparu

Merci Olivier d'avoir trouvé cette présentation si claire et facile à comprendre... La vidéo qui a provoqué le commentaire est là !