Le bonheur !

Bien sûr, je sais que je vais être critiqué de ne pas avoir été présent à la manifestation organisée par une association du village. Il est compliqué d'être partout à la fois. Mais, une fois par mois, la priorité est ailleurs, je l'assume quoique disent certains..

mélée

Donc une fois par mois, l'ordre du travail journalier est réglé par PFPH ! Et j'avoue que je ne la raccourcirais pour rien au monde. D'un mois à l'autre, ses progrès linguistiques sont énormes mais le rituel reste le même depuis un bon moment. Il n'est pas question de sauter une étape... D'abord, il y a un PH tour très allongé. Non seulement, on distribue la mêlée, mais on y ajoute la recherche d'animaux sauvages. La chance était avec nous dimanche.  La richesse de la faune l'entousiasme. Ainsi, on a vu les canards sauvages, des hérons, une aigrette qui a eu beaucoup de mal à virer de bord à cause du vent violent, des lièvres, chevreuils et j'en passe... La pluie de glands, décrochés par une violente rafale de vent, a rebondis bruyamment sur le toit tôlé du C15, reproduisant un bruit de mitraille qui nous a beaucoup amusé... J'allais oublier les carpes de l'étang.

carpes

Il m'aide en portant un seau vide, presqu'aussi gros que lui, comme il tend du foin aux vaches qui rentrent manger la mêlée dans la stabulation. Le tour comprend même le repérage des tracteurs pour s'assurer qu'il n'en manque pas et vérifier le matériel attelé, sans doute pour reproduire avec ses jouets...

seau-vide

Avec la sécheresse, vient ensuite le chargement des râteliers. L'avant dernier WE où il était là, il a été frustré car je n'avais pas de bottes à mettre, je l'avais fait la veille. En rentrant à la maison, il a dit sur un ton de déception à sa grand mère "Papou ne m'a pas fait conduire le tracteur". Mais cette fois il a été comblé. Si les parents accompagnent le PH tour, ils sont maintenant exclus du tracteur. Cela me rappelle les mots d'enfant de mes petits frères qui disaient à mon père "Papa, tu pédales, moi je conduis !" Donc, je l'installe sur le siège à côté de moi et il tient le volant (moi aussi encore). Nous avons  mis deux bottes aux vaches sous la surveillance discrète des parents qui ont pris des photos... Les vaches n'étant pas là, je l'ai fait descendre pour enlever les ficelles. J'ai alors entendu la petite voix dire "Papou, je vais te m'aider!" Et un instant plus tard, il a pour la première fois utilisé le 'Pourquoi" pour connaître la raison d'oter les ficelles..

râtelier Hugo

Ne cherchez pas qui est le plus heureux des deux ! Quand je lui demande si "ça va?", l'immense sourire qui suit vaut mieux qu'une longue réponse. La narration à midi de tout ce qu'il avait fait le matin en dit long sur l'intérêt qu'il porte à la ferme et à la campagne. A tel point que sa maman m'a surpris lorsqu'elle m'a fait remarquer que ces découvertes seraient moins complètes pour les suivants (petits enfants) puisque je serai en retraite !!! " Ne t'inquiète pas, on la fera découvrir d'une autre façon. La nature, je la connaîtrai toujours..." Il est facile d'imaginer l'importance, en terme d'éveil, pour un petit garçon des villes, de cette immersion dans la campagne. Des études le prouvent...