J'avoue être dans un moment où le temps me manque... J'ai le sentiment d'être fatigué alors que l'hiver est à peine commencé. Il faut que je vous en parle cette semaine. Les vêlages de génisses viennent de débuter, 3 jours seulement après leur rentrée. J'ai un petit souci de netteté des caméras de surveillance; un problème sur le coaxial ! Voilà un premier sujet à envisager. Demain, des animaux partent ! Tout ce que j'avais anticipé sur les cours arrive : Un deuxième sujet, qui ne remonte pas le moral à la veille de cet hiver si particulier. Par contre, les enfants ont réalisé le programme pour suivre les consommations et stocks de fourrages; C'est très intéressant et je ne dis qu'il est dommage de ne pas le faire partager, voilà un troisième sujet à traiter. La gestion des lots d'animaux en fonction des dates de vêlage présumées se met en place. J'ai presque fini les prophylaxies et comme j'ai une bonne idée de la situation de chaque animal, je peux gérer au moins mal; Encore un sujet de réflexion. Divers contacts avec des acteurs de la filière viande me conforte dans le besoin de communiquer ! Cela fera même l'objet d'une réunion en fin de semaine ouverte à tous les paysans du coin. Malheureusement, je ne pourrai pas y assister car toute la famille arrive ce soir là, ce qui est mille fois plus important. Ce n'est pas grave car j'aurai été mal à l'aise pour intervenir, n'étant pas sollicité. Mais voilà un beau sujet à traiter... D'autant que le courrier des lecteurs de la France Agricole a bien posé le problème en publiant une lettre d'un prêtre de la région qui montre que chacun d'entre nous peut se retrouver victime d'une polémique injustifiée sur le Net, simplement avec la publication d'une photo sans explications... Un autre sujet à relater. Les réseaux commencent depuis 15 jours à relayer le financement de L214 avec une énorme interrogation sur les motivations possibles en arrière plan qui peuvent laisser penser à une guerre économique... Encore un sujet à traiter !

tas de copeaux, jour du déchargement

Vous le voyez, c'est presqu'une conférence de rédaction que je tiens devant vous. Je peux ajouter un peu de technique avec l'utilisation des copeaux en litière que j'essaye de maîtriser au mieux.. Cela change les habitudes et va me demander un peu d'imagination et de bricolage pour utiliser la pailleuse.. En attendant, j'ai déjà utilisé les quatre cinquième du tas... Une petite vidéo montre comment !