Il y a 3 semaines maintenant, mes génisses, dont l'une était en chaleur, ont franchi une haie et ont fait une visite à 6 heures du matin dans le blé. Ma mère les ayant vu passer, elle m'a averti et j'ai passé 1 heure à les ramener. Le blé fait un mètre de haut et quand il pleut on revient trempé de la tête au pied, un litre d'eau dans chaque botte ....

J'ai posé une clôture électrique après avoir bien couru et j'ai pu être tranquille!

Le lendemain, en les comptant, je n'en trouvais que 19 et pas 20. Vous allez vous dire que PH est bien vieux pour ne pas savoir compter jusqu'à 20 ! Et bien , je vous mets au défi de le faire. Elles bougent tout le temps, serrées les unes contre les autres, tantôt on voit une queue, tantôt on compte 3 cornes.... J'ai des trucs pour les compter, par lots....Secret d'éleveur !

g_nisses_normales

Donc, il en manquait une. Je suis parti à sa recherche en moto et je l'ai retrouvé "lardée" le long du ruisseau, incapable de se lever ni même de bouger ! J'ai fait des anti-inflammatoires et antibiotiques pour la protéger d'une infection respiratoire.... J'avais peur qu'elle ait froid... Action dérisoire mais indispensable pour un animal qui avait un coup aux reins ! Trop cavalée et mal retombée ! Imparable ! Le lendemain, elle avait rampé jusqu'au ruisseau et ne pouvait plus en sortir .... Complètement dans l'eau froide, vous comprenez que mes antibiotiques.... J'ai employé la seule technique possible pour la sortir . Je ne pouvais pas passer de sangles sous le corps, j'ai donc passé une sangle spéciale au niveau des cornes. C'était la première fois que je le faisais. Au niveau du cou, je l'aurai étranglée ! Ensuite , tout doucement, je l'ai soulevé un minimum et j'ai tiré ! Je l'ai éloigné du ruisseau.... Elle s'est beaucoup débattue  mais je n'avais pas le choix! Si vous m'aviez vu, vous auriez pu me juger; sauvage , insensible à la douleur animale, un vrai barbare !

Je n'en donnais pas cher en la détachant, elle était épuisée. Le soir, puis tous les jours suivant , matin et soir, je suis venu lui apporter à boire et à manger ! Les trois premiers jours, je devais lui tenir la tête pour la faire boire, puis elle s'est assise... Un matin, au bout de 10 jours,elle n'était plus là ! J'ai fait tout le fossé ... Elle était plus haut derrière le lot...

g_nisse_bassin_cass_

Elle a pris un énorme coup dans le bassin, il faudra du temps et de la patience pour que cela revienne , sans doute, ne sera ce jamais normal !

Vendredi soir, il y a une semaine, un énorme orage s'est abattu sur nous ! Peu d'eau, mais de la grêle et un coup de vent digne des tempêtes bretonnes ! A tel point que j'ai demandé à mon fils de patienter un quart d'heure avant de le récupérer après sa réunion ! Tout semblait dévasté, et sur la route, des acacias ont cassé... Une fois revenu à la maison, j'ai pris ma tronçonneuse et j'ai filé dans la nuit couper les branches qui étaient sur la route. L'arbre est à mon voisin, mais comme il ne répondait pas au téléphone, j'ai agit. Et je suis bien content qu'au cours d'un voyage en espagne , on ait imposé les gilets fluo jaune dans les voitures. J'ai coupé et débité l'arbre, à la lumière des phares avec comme seule protection ce gilet... Et j'avoue que je suis un peu déconcerté ! Les voitures passaient en ralentissant à peine , m'aspergeant d'eau car la route n'était qu'une flaque. J'ai  pensé aux gars des DDE ou des autoroutes, ceux qui sont sur le terrain pas ceux des bureaux.... 10 minutes plus tard, la route était dégagée et en sécurité ! Personne ne l'a su sauf mes voisins ! Je me disais en rentrant que cela pourrait  bien valoir le point perdu l'année dernière.. C'est vrai, un point de moins pour une erreur et un point de plus pour une bonne action ! Ce ne serait pas stupide.... Je vois d'ici les cassandres de la sécurité routière qui ne voit que les côtés négatifs et ne jurent que par la répression. Pourtant, sécuriser une route ou un accident mériterait reconnaissance.....

Et je ne vais pas vous refaire le coup de la critique de cette gestion administrative qui envoi un type basé à 40 km pour quelque chose qui pourrait être traité par des gens sur place... Quoique, pour la neige, des inondations, des arbres par terre.... Avec notre matériel, on pourrait être utile ! Oui, mais intervenir sur le domaine public est .....