Depuis des semaines, je ne compte pas les jours, comme à la fin de l'armée, mais les vêlages !!!! La fin de l'hiver, la fatigue après des mois de surveillance, la disponibilité nécessaire à la fonction de naisseur ont raison, physiquement des meilleurs. Je ne parle pas des déconvenues dont j'aimerai parfois l'évoquer sans oser le faire. En bref, tout plaide pour ressentir un grand soulagement à la fin de cette saison de naissances...

Sauf que la fin de cette saison correspond pour moi, c'est la fin de ma carrière ! ET ce n'est pas si simple que cela. J'ai ressenti un pincement au coeur. Ces gestes , mille fois répétés en plus de 40 ans, sont les derniers. Si tout va bien, je ne les répéterai qu'une seule dernière fois....

.