Je ne souffre plus, au vrai sens du terme, mais je reste gêné... J'ai suivi scrupuleusement les prescriptions de médicaments ! J'ai juste rencontré un petit soucis qui m'a joué des tours en fin de nuit en me réveillant ! Les pharmaciens ont le droit de changer les médicaments prescris pour des génériques. Je n'ai rien contre, à condition que les équivalences soient bien respectées. Or, la médecin m'avait prescris du biprofenid LP 100 et le pharmacien m'a donné du ketoprofene 150... Dès la première nuit de prise du générique, j'ai vu la différence. Il faut dire que pour les animaux, je sais faire la différence entre les types de médicaments. J'ai mis les liens Internet pour étayer mon propos. Tout est dit dans le premier paragraphe du premier médicament, celui qui a été prescris ! Il faut limiter les doses de kétoprophène journalière à 200 mg par jour. Pour cela, le produit est à libération prolongée, de 12 heures, et avec deux prises par jour : Très efficace les trois jours où je l'ai pris ! Or celui qui a remplacé n'est pas à libération prolongée ! Son effet est plus immédiat, plus fort vu le dosage, mais ne dure pas dans le temps ! Je l'ai vérifié pendant plusieurs nuits de suite, étant réveillé vers 4 ou 5 heures par la douleur et ne trouvant pas ensuite la bonne position pour dormir... Ne devant en prendre que pendant une semaine, je n'ai pas cherché à changer mais j'avoue être interrogatif sur la pertinence du changement et un peu inquiet des effets des surdosages, bien que je ne doive pas exagérer puisqu'il s'agit d'un traitement ponctuel ! Le soir, cela me gênait moins, étant plus couvert contre la douleur par l'Ixprim...

Pour le reste des prises de médicaments, le résultat est impressionnant : La douleur est contenue. Chaque jour, je progresse en récupération ! Mais je ne change  et ne changerai pas, j'ai tendance à parfois en faire un peu trop ; les douleurs reviennent alors !

Le plan "midi" est un vrai bon plan ! Je me fait un peu de soucis pour la ferme, surtout depuis qu'une alerte orange à la canicule touche notre région ! Mais je ne reçois que des propos rassurants et je ne transforme pas cela en inquiétude permanente... Je sais que si j'étais resté, il en serait autrement ! Je m'interrogerai sur la situation de chaque lot, et je crois qu'avec les médicaments, je serai capable de conduire un tracteur... L'inquiétude me pousserait alors à aller vérifier les lots de vaches, l'eau si ce n'est à travailler la terre. J'espère ne pas avoir de mauvaises surprises en rentrant !

Par contre, je suis terriblement inquiet de ces chaleurs pour la santé de mon père particulièrement, de ma mère et de mes beaux parents autrement... Je serai soulagé lorsque la fraîcheur reviendra...

Ici, je m'en sors très bien avec les béquilles, le plus souvent avec une seule dans l'appartement. J'arrive même à faire quelques mètres sans ! Mais je ne le fais pas trop, un parce que je ne vais pas vite, deux parce que je ne suis pas certain que ce soit un bon plan. Une fois par jour, je fais deux à trois cent mètres pour aller et revenir du port ! Mais avec deux béquilles ! Il y a un ascenseur, ce qui m'évite l'expérience pénible des escaliers !

Je n'ai accompagné qu'une fois Mme PH à la plage ! Le sable, c'est dur et c' est très bas. Se relever n'est pas aisé dans mon état. Je n'en ai pas vraiment profité. Il faut dire que du balcon, j'ai une vue imprenable. Un bonheur dont je ne me lasse pas ! Chaque jour, chaque heure, la mer est différente. Je lève les yeux et cela suffit à me redonner la sérénité et la patience nécessaires à mon état ! Je profite de cette chance passagère, puisque la semaine prochaine , je rentrerai sur la ferme et retrouverai les tracas !

              DSC05836

Depuis 3 jours, j'ai fortement diminué les prises de médicaments. Je ressens de petites douleurs... Je ne suis pas encore redevenu un jeune homme ! Il faudra encore du temps mais je supporte assez bien ce nouvel état ! Je me dis que les petites douleurs sont là pour me rappeler que le corps est encore loin d'avoir retrouvé toutes ses fonctions. Et cela me ramène à la raison ! Hier, j'ai dépassé un peu les limites dans la journée. Du coup, ce matin, alors que nous étions invités à une journée bateau, seule Mme PH y est allée ! Je reste seul pour la première fois depuis mon accident et cela ne me pèse absolument pas ! Je suis à moins de moitié des prises de médicaments initiales ce qui ne m'empêche pas de me reposer tout en faisant du surf Internet ou autres activités de vacances ! Je me suis déjà endormi deux fois sur le lit aujourd'hui, pour une sieste apéritif puis une sieste digestive, vraiment réparatrices ! Nous avons maintenant pleins de connaissances ici et chaque soir, les apéritifs dînatoires se terminent à pas d'heures ! Ces rencontres sont riches de découvertes de vies et de métiers bien différents ! Les jours filent donc à une vitesse folle, je me rend à peine compte, finalement, que je suis en convalescence ! Je ne sais comment remercier Mme PH du choix du lieu...

           DSC05838

Une seule chose me manque un peu : En début d'après midi, les catamarans sont sortis derrière le port ! Section "confirmés" ! Nous y étions inscrits... J'aimerai être sur un des bateaux, sentir le vent, filer en le remontant au près ! La mer est belle à regarder, mais elle est encore plus belle lorsque l'on peut y naviguer ! L'année prochaine sans doute ? J'ai hâte de découvrir les photos de Mme PH ce soir, à son retour d'un tour qui doit l'emmener autour des ïles d'or !!!!

                   DSC05837

En attendant, je rêve de ce bateau croisé hier, pour un bref tour en mer !

                       DSC05814