En regardant quelques rushs de la caméra, je me suis dit qu'il fallait que j'enregistre, même avec retard, les conditions de semis exceptionnelles de cette automne. Jamais il n'y a eu autant de poussière à cette saison. Pour le futur, il me parait nécessaire de garder la mémoire des conditions de semis, un moment clé de la réussite des cultures. Je précise que j'ai attendu le dernier moment pour semer, à savoir qu'il y ait une pluie (bien faible) annoncée ! J'avais très peur que les divers oiseaux, rats des champs ou autres ravageurs les mangent avant la germination. Je voulais également éviter que les graines s'abîment au contact d'une petite humidité qui les fassent germer puis que la chaleur détruise alors que la plantule est si fragile. En réalité, ceux qui ont semé plus tôt n'ont pas eu ce problème et les photos montrent que mon semis, une semaine à peine avant la Toussaint a parfaitement levé. Donc, on peut semer en condition archi-sèche sans trop de soucis, même si la graine doit attendre 15j à 3 semaines une ondée suffisante.

levée-plaine

Par contre, il se confirme que les semis très précoces pourraient rencontrer des problèmes. L'excès de douceur d'octobre et de cette première quinzaine de novembre ont désorienté  les plantes. Ainsi, j'ai remarqué des parcelles qui sont quasiment au stade "tallage". Un stade qui normalement se produit au mois de mars. Le risque de gel est réel, en hiver d'abord. Mais surtout en fin d'hiver car il suffit d'une petite période plus douce pour que les plantes démarrent très fort et alors l'épi en formation des céréales sera très très vulnérable même avec de petites gelées... 

jalouse-et-plaine

Cela ne va pas me rendre populaire, mais le refroidissement annoncé pour la semaine qui vient est une bonne nouvelle ! Je suis le premier à craindre l'arrivée de l'hiver, qui pour moi, est une période très exigeante. Mais la nature ne prospère pas avec un temps uniforme et constant !

 La vidéo est là !

patié-du-chene